.:.Chronique.:.

Pochette

Teknic Old Skool

Teknic Old Skool

[Such Prod::2007]

|01 Slide|02 Pirate|03 The Long And Winding Road|04 3 Am|05 Arcold|06 Every Body Sunshine (part 1)|07 Every Body Sunshine (part 2)|08 Ummfa|09 Stop Trying|10 G & A|11 Court Circus|12 Dova|13 BMX|

Formé en 2000 Teknic Old Skool aura mis pas moins de sept ans pour sortir enfin son premier album. Le groupe avait décidé de relever un défi pas aussi évident qu'il n'y paraissait. Faire de la drum'n'bass avec des instruments plus "classiques" n'est certainement pas à la portée du premier venu. Si le champ des possibles est vaste avec les machines électroniques, il n'y avait pas de raisons valable de penser que celui-ci ne serait pas réalisable avec une formation rompue à la technicité d'instruments qu'eux-mêmes qualifient d' "old skool". Le résultat est assez bluffant, il faut bien le dire. Teknic Old Skool surprend par sa maestria, ses compositions généreuses et ses choix judicieux quant aux apports vocaux (Irene Morel, Bruce Sherfield et M'Tiss tous aussi parfaits que possible). Le groupe qui jouit d'une bonne réputation scénique s'est vite ouvert à d'autres styles que le drum'n'bass. Ainsi tour à tour il saura se tourner vers la jungle, le trip-hop, voire vers des intonations soul-jazz. Pour autant Teknic Old Skool évite soigneusement d'être un groupe fourre-tout qui n'aurait qu'une identité sonore de façade. Evidemment les Parisiens n'ont rien inventé de particulier mais ce premier disque éponyme possède une vista qui fait plaisir à entendre. Si certains n'hésiteront pas à leur reprocher de puiser dans des genres musicaux qui n'intéressent aujourd'hui plus grand monde (ce qui reste à voir) c'est leur faire vraiment un mauvais procès. Qui ne s'inspire pas des styles passés ? Récemment on a eu notre dose de groupes post-post-punk par exemple et souvent ce n'est pas ce qu'on a fait de mieux. Alors Teknic Old Skool peut bien lorgner sur des genres qui ne sont pas si obsolètes que cela. Quoi qu'il en soit, ce disque débordant d'énergie, et qui n'oublie pas une certaine forme d'“ivresse poétique”, possède toutes les qualités du monde et mérite qu'on s'y hasarde et qu'on se délecte de la musique de ces techniciens dont l'ouverture d'esprit est sans doute la force principale mais certainement pas la seule.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 05-03-2007

A voir également :

http://teknicoldskool.free.fr

?>