.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

FemaleFuture / Transatlantic

[Phazz-A-Delic::2006]

|01 The Hills (Niobe)|02 Journey In Satchidananda / Galaxy In Satchidananda (Alice Coltrane)|03 Kloster (Michaela Melian)|04 Everythings Shows (Masha Qrella)|05 Iron And (Gladys Garcia)|06 Good News (Designer Imposter)|07 Please Wake Me Up For Meals (Barbara Morgenstern And Robert Lippok)|08 A Beautiful Thing (Mike Grant ft. Sky)|09 Loose Control (DJ Genesis)|10 Rush Hour (The Student Body Presents)|11 Find A Way (Divinity)|12 2 Dollar Bill (010)|13 Invisible (Miss Marjorie)|14 Last Goodbye (Barbara Lahr)|



Les fins d'années sont propices aux compilations en tous genres. Et ce n'est pas encore cette fois-ci qu'on échappera à l'effort compilatoire des labels. Toutefois nous avons notre lot de suprises et ce n'est pas pour nous déplaire dans toute cette foire au n'importe quoi. Cette compilation est loin d'y être, dans le n'importe quoi. Faisant suite à une autre compilation sortie l'année dernière sur ce thème de FemaleFuture, cette édition sera moins variée géographiquement parlant. La précédente regroupait, en effet, des femmes provenant de sept pays différents. Ici, seuls l'Allemagne et les Etats-Unis sont représentés. Pour autant on n'aura rien à regretter tant la sélection est à la hauteur. Selon le dicton la femme serait l'avenir de l'homme. Qu'à ne cela ne tienne elles seront aussi l'avenir de la musique. Longtemps mises au second rang ou laissées à des places de faire-valoir, elles sont considérés aujourd'hui au même niveau que leurs collègues masculins. Il n'a jamais été question de copier, histoire de combler un manque, ce qu'on pu faire nos joyeux rockeurs et alii. Certaines se sont même imposées comme plus originales et plus intéressantes.

Sur cette compilation, autour d'une Alice Coltrane qui fait office de vétéran et porte-drapeau d'une liberté d'action musicale, on retrouve avec bonheur Barbara Morgenstern (ici avec Robert Lippok), Masha Qrella ou Michaela Melian dont nous avons déjà parlé. L'occasion est aussi belle d'entendre pour la première fois des artistes électroniques d'un haut calibre. Que ce soit Gladys Garcia ou 010 en passant par Designer Imposter on ne voit pas bien ce que l'on pourrait jeter de ce disque. Les choix sont judicieux et représentatifs d'une mouvance électro-pop à laquelle la féminité donne un apport non négligeable. A croire que cette même électro-pop ne s'est jamais aussi bien portée. Qui sera d'assez mauvaise foi pour contredire cet état de fait ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 15-01-2007

A voir également :

http://www.phazzadelic.com

?>