.:.Chronique.:.

Pochette

Uzi & Ari

It Is Freezing Out

[Own Records::2006]

|01 It Is Freezing Out|02 Don't Black Out|03 Trainwreck|04 Asleep In Armor|05 Soggy Snow Shoes|06 Tiny House|07 Influenza|08 Mountain / Molehill|09 Drowsy, Drowsy|10 Estella|

Partout où vous lirez une chronique de It Is Freezing Out vous verrez ce parallèle vocal entre Ben Shepard et Thom Yorke. Il est vrai qu'il est difficile de passer au travers tant les deux hommes sont proches. On n'ira pas jusqu'à dire que Shepard copie honteusement le Britannique et on préférera penser que la ressemblance n'est que fortuite. Car il serait bien dommage de rabaisser ce disque à cette simple évocation. Ce successeur à Don't Leave In Such A Hurry (2004) devrait, en toute logique, imposer Uzi & Ari comme l'un des futurs espoirs de ces prochaines années. Si l'Amércain est parfois un peu larmoyant, il fait malgré tout preuve d'un certain talent dans l'écriture et en sachant parfaitement faire l'amalgame entre l'acoustique et les touches soyeuses d'électronique qui parsèment le disque, il lorgne largement vers les maîtres du genre que furent The Notwist. Radiohead et The Notwist, deux influences qui auraient pu se révéler castratrices si Shepard n'avait pas pu dépasser ce clivage en apportant sa touche personnelle.

Qu'on se le dise : It Is Freezing Out est une réussite à tout point de vue que les influences pré-citées ne viennent absolument pas gâcher. On ne regrette rien finalement et on est prêt à se rejeter tête perdue dans ce disque aux mélodies touchantes et à la production qui est aussi gracile qu'elle peut montrer une force inébranlable dans cette forme un peu romantique et automnale de la musique pop. Ainsi il faudrait presque croire qu'être un peu mal dans sa peau amène l'inspiration. Cependant trop de spleen peut amener certains à se morfondre dans une guimauve musicale tout juste bonne à satisfaire une clientèle facile. Uzi & Ari est, heureusement, d'un tout autre niveau, bravant les clichés et ne semblant jamais révéler la moindre faille. On objectera simplement que Shepard convaincra totalement son monde quand il se débarrassera enfin de cette étiquette poisseuse de décalque de Radiohead. Il n'y a sans doute rien de pire que de vivre dans l'ombre de quelqu'un et Uzi & Ari vaut certainement mieux que cela.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-01-2007

A voir également :

http://www.ownrecords.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Noémie : avis du rédacteur
Jack : avis du rédacteur

?>