.:.Chronique.:.

Pochette

Seven Star

Alternative Invention

[Botanica Del Jibaro::2006]

|01 Alternative Invention|02 Eros|03 Dawn Of Miles|04 Speak The Truth|05 STT Reprise|06 The Long Walk|07 Borik'en|08 Woman|09 Refreshment|10 Viuda Negra|11 Friendshit|12 The 11th Commandment|13 R2S Genesis|14 Return 2 Sender|15 Trojan Horse|16 Lifeshine|17 The Missing (Inner Vision Remix)|

Beaucoup d'idées préconçues circulent autour du rap. Celui-ci serait forcément violent, inciterait à la haine, véhiculé par des délinquants en puissance sans parler des idées foireuses sur le rap en tant que musique dans l'absolu. Il n'y a rien de pire que l'ignorance et si le rap a parfois une mauvaise image c'est aussi parce que certains ne veulent voir en ce genre que ce qu'ils ont envie de voir. Bien entendu, tout n'est pas rose dans le hip-hop, et il traîne ses boulets comme n'importe quel autre type de musique. Finalement, ce serait comme si on résumait le rock au R.I.F. C'est ridicule. Depuis son éclosion on en a entendu des vertes et des pas mûres sur cette culture de rue, mais malgré les difficultés, elle a réussi à s'imposer comme un style comme un autre, possédant ses classiques et ses icônes. Ceux qui, aujourd'hui, ont encore une dent contre le hip-hop sont dans un combat d'arrière-garde, ne sont que des nostalgiques obsolètes qui n'ont qu'une vision atrophiée de la musique en général et qui ne seront que les éternels perdants qui n'auront pas su voir les choses évoluer.

Seven Star est le genre de type qui devrait mettre tout le monde d'accord. Loin de la scène hard-core, cet Américain oeuvre dans une veine beaucoup plus stylée où aucune agression ne vient heurter l'oreille. Avec un flow limpide et une production millimétrée, on en croirait presque que Seven Star invente là le hip-hop d'intérieur, cocoonisé dans son intégralité pour qu'on soit en confiance de bout en bout. Pour autant, notre homme se veut à l'écoute des problèmes qui entourent la société moderne. En cela, Seven Star ne passe pas pour un malheureux poseur. Il reste convaincant et semble tout maîtriser avec une assurance qu'on ne reconnait qu'à très peu. Pour autant, son passé de MC religieux ne doit pas nous le montrer comme un donneur de leçons. Au contraire, il nous apparaît plus comme quelqu'un qui nous parle comme à un ami sans qu'il tente d'imposer quoi que ce soit. Chacun est alors libre de se sentir concerné. En tout cas ce deuxième album, sous des auspices soul-jazz, se révèle être un anti-dépresseur des plus efficaces. Un disque qui détruit tous les clichés, remisant au placard les détracteurs les plus méprisants. Une bonne chose de faite.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 22-12-2006

A voir également :

http://www.botanicadeljibaro.com

?>