.:.Chronique.:.

Pochette

Windsor For The Derby

Giving Up The Ghost

[Secretly Canadian::2005]

|01 Dirge For A Pack Of Lies|02 Empathy For People Unknown|03 Praise|04 Shadows|05 The Front|06 Giving Up|07 The Light Is On|08 Gathering|09 Science|10 Every Word You Ever Said|

Dan Matz et ses compères de Windsor For The Derby ne font pas partie des groupes les plus passionnants qui soient mais à chaque réalisation on assiste à un véritable acte de bravoure qui tend à leur vouer une sympathie toute particulière. Alors que Secretly Canadian réédite les deux premiers albums du groupe (Calm Hades Float et Minnie Greutzfeldt), il est souhaitable de revenir sur le dernier album en date du combo d'Austin. Giving Up The Ghosts est sans doute le disque le plus apaisé du groupe mais aussi le plus limpide. Même si un titre comme Gathering veut sonner la rebellion, celle-ci est encore mesurée et se cantonne à une déclaration d'intention. Suite logique de We Fight Till Death, ce nouvel album arrive même à le dépasser et apparaître comme le disque le plus touchant de la formation américaine à ce jour. Oeuvrant dans une forme de délicatesse et de timidité qui frôle tour à tour la quintessence pop et l'intellectualisme post-rockien.

Finalement Windsor For The Derby est fidèle à lui-même. Jamais une note plus haute que l'autre, le groupe déambule avec décontraction avec ses mélodies douce-amères qui ont fait leur réputation. Ainsi Giving Up... s'apprécie avec une joie non feinte; mais comme d'habitude on ne criera pas au génie. Windsor For The Derby est sans doute un groupe que l'on sous-estime souvent mais il n'y a pas non plus trop de raisons pour les porter au-delà de leur valeur. Une fois de plus ils sont exemplaires tant sur la forme que sur le fond et on pourra les réécouter sans éprouver la moindre lassitude. En même temps c'est aussi un placement sans risques car rarement on aura pu les prendre en défaut. Dan Matz et ses comparses ont toujours été à la hauteur de leurs ambitions, véritables métronomes d'intelligence indie dont la défaillance n'est pas un concept qui appartient au quotidien de ces Américains.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 13-12-2006

A voir également :

http://www.secretlycanadian.com

?>