.:.Chronique.:.

Pochette

Agora Fidelio

Le Troisième Choix

[Jerkov Musiques/Mosaïc Music::2006]

|01 Une Epoque Formidable|02 Palatina|03 Ma Violence|04 Finir A Paris|05 Laisse Moi Me Perdre|06 Mourir|07 De La Non Nécessité Du Courage|08 On Sème|09 L'Enfance (Deuxième Acte)|10 Puisqu'on Est Pas Mort|11 A Blanc|

Quand on est critique de disques, on ne peut guère s'empêcher de faire des filiations avec les artistes sur qui on tend une oreille attentive. Agora Fidelio n'a pas fait exception et depuis 2002 et la parution de leur premier album (Une Histoire De Chair) on aura fait des parallèles qui, si on les regroupe, n'ont que peu de points en commun. En effet, on passe de Nick Cave à Mogwai, de Sigur Rós à Noir Désir en passant par A Perfect Circle, pour finir entre Cult Of Luna et Diabologum. Il y a de quoi s'y perdre. D'ici là qu'un rédacteur, sous l'emprise de produits illicites, trouve un rapport quelconque avec Trust ou Matmatah plus rien ne semble impossible. Il est alors préférable d'abandonner quelques instants ce flot de références pour se concentrer sur ce qui fait l'essence même d'Agora Fidelio. Evoluant dans le sillon post-rockien le groupe n'est pas pour autant ce qu'on pourrait appeler des puristes. Sans doute moins austère que leurs grands frères américains ,Agora Fidelio veut se donner plus de corps, plus d'émotionnel et assurément plus de tripes. Pour cela ils se seront donné les moyens de leurs ambitions. Ainsi Le Troisième Choix est déjà le reflet d'une production léchée qui permet d'arrondir les angles avec une certaine efficacité. Ajoutez à cela des compositions solides qui savent ne pas trop plonger dans le pathos et toucher les points sensibles avec une intelligence tout à fait louable. Le groupe prend également le risque de chanter en français ce qui, pour beaucoup, est une invitation au suicide. Cependant les paroles (écrites pour la plupart par le chanteur Milka) sont loin de la niaiserie ou de l'à peu près de beaucoup de groupes hexagonaux. S'il y a une maîtrise du point de vue des textes, il y en a aussi une autre en ce qui concerne le chant. Milka, dont l'influence américaine est pour le moins évidente, est très loin d'être caricatural et se transforme en performeur étonnant quand il s'agit de monter en puissance. Enfin les interventions de Philippe Prohom sur Laisse-Moi Te Perdre et d'Emma Tissier sur On Sème finissent par convaincre qu'Agoria Fidelio tire très largement son épingle du jeu. Bien entendu la formation a encore du chemin à parcourir et peut toujours s'améliorer mais ce Troisième Choix sera assurément la pierre angulaire qui leur fera passer un palier supplémentaire vers la reconnaissance.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 10-12-2006

A voir également :

http://www.agorafidelio.com

http://myspace.com/agorafidelio

?>