.:.Chronique.:.

Pochette

Melodium

Music For Invisible People

[Autres Directions In Music::2006]

|01 You Can't Help Me|02 I'm Not Already Dead|03 Follow The Train Of Thoughts|04 You're Gone|05 My Xylophone Loves Me|06 Saturday Morning|07 We Are All Right Here|08 Quit The Sun|09 It Must Have A Meaning|10 The Hate Week|11 Maybe It's The End Of Time|12 Behind The Picture|13 An Endless Present|

Le personnage qui se cache derrière le pseudonyme Melodium est quelqu'un de discret. Discret comme la musique qu'il produit, des petites mélodies minimalistes et intimistes, Melodium déclame ses complaintes avec bonheur depuis 2001. L'album La Tête Qui Flotte avait su se faire remarquer l'année dernière mais Laurent Girard est toujours resté dans un circuit des plus confidentiels. Dans ce même ordre d'idée, Melodium fait de la musique pour des gens qui sont à son image. Une musique mélodieuse, à la timidité maladive qui, loin de se recroqueviller sur elle-même, est portée par une douce mélancolie électro-pop des plus savoureuses. Car il faut bien savoir que si Laurent Girard est un chanteur plutôt effacé il n'en reste pas moins un mélodiste intelligent qui creuse dans le sillon d'une musique intimiste qui ne se déguste qu'en solitaire. Ainsi Music For Invisible People (titre qui prend tout son sens quand on écoute l'ensemble de l'album) est un disque difficilement attaquable tant il se révèle touchant et porteur d'une naïveté aussi déconcertante que réellement belle.

Melodium poursuit donc sur la lancée de La Tête Qui Flotte, album qui était celui de l'ouverture à des instrumentations acoustiques qui rendaient ses compositions plus vivantes et moins hermétiques. Limpide d'un bout à l'autre ce disque se vit comme une évidence et vous apparaît comme des plus familiers comme si on avait toujours connu les albums de Melodium. Ceci étant Music For... va être celui qui aura le plus d'ampleur et sûrement le plus de maturité. En somme Music For... est tout simplement ce que Melodium a fait de mieux jusqu'ici. Alors que d'autres vont au fil des disques sombrer dans une médiocrité à vous faire désespérer, Laurent Girard suit un cheminement inverse, prenant de l'assurance et des risques qui se révèlent payants. On espère simplement que Melodium ne s'arrêtera pas en si bon chemin et continuera à nous délivrer des disques de cette même clarté. En attendant Music For... suffit à notre bonheur.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 29-11-2006

A voir également :

http://www.autresdirections.net/inmusic

http://melodiumbox.free.fr

?>