.:.Chronique.:.

Pochette

Room 31

Seasons

[Autoproduction::2006]

|01A Mess|02 The Windows|03 Home|04 Scared|05 Sometimes|06 Over The Line|07 Love Things|08 To Be You|09 Memories|10 White|11 Tonight|

Dans un élan de générosité mal contenu Yves Lothier, membre émérite du très prometteur May Fly, qui avait des chansons qui lui trottaient dans la tête a décidé de les enregistrer pour les partager avec nous et pour qu'elles ne se perdent pas dans l'oubli. L'intention est très louable et bien lui en a pris. Sous le pseudo de Room 31, le lyonnais nous livre un premier album intimiste dans lequel il se livre avec pudeur mais avec une certaine assurance. Entre douce fragilité et morceaux poignants notre homme s'évertue à ne pas tomber dans le larmoyant avec son post-rock folkisé. Et on sait combien l'exercice est dangereux. Tout le monde n'est pas Will Oldham ou Bill Callahan tout de même. Room 31 n'est certe pas encore en mesure de rivaliser avec ces deux monstres sacrés mais il possèdent des qualités certaines d'écriture, d'interprétation et sait rester humble sachant donner un ton juste faisant passer un plaisir simple dénué de calculs avant toutes choses. C'est sans doute là l'essentiel qui vient gommer les minces défauts de ce disque onirique.

Room 31 n'a sans doute pas de grandes prétentions sinon de démontrer qu'on peut réaliser un album digne de ce nom avec trois fois rien, des bonnes idées, et un peu d'intuition. Sans en avoir l'air ce Seasons porte bien son nom faisant passer son auditeur par toutes les phases saisonnières de ses humeurs. Seasons sait autant se rendre hivernal que chaleureux et estival, bucolique comme le printemps ou se laisser gagner par un spleen automnal. Ce disque est donc un enchainement de cycles mais aussi une histoire de la vie. On peut aisément s'identifier à la musique de Room 31. Elle vous parle comme une évidence, pleine de vertue et de grâce. Pour sa première échappée solitaire Yves Lothier se montre sous son meilleur jour, sans doute soulagé de ne pas avoir eu à garder ces petits instants de bonheur dans le plus reculé recoin de sa tête. Tant mieux pour nous.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 21-11-2006

A voir également :

http://www.myspace.com/room31music

?>