.:.Chronique.:.

Pochette

Kills, The

Keep on your meanside

[Domino::2003]

Duo comme les White Stripes, un gars une fille on pourrait dire... W et Hotel, les pseudos ont déjà été choisis. A la Jack & Meg White…Et pourtant il n’y a que les guitares qui puissent faire penser à la sensation Detroit 2002. Les pauvres n’ont pas trouvé de batteur pour jouer avec eux, et ont donc décidé de faire ça « à 2 » et pas « à 3 ». Tout le monde les attend au tournant, la promo a commencé, l’album sera dans les bacs le 11 Mars et ils seront à Paris, à la Boule Noire le 25 Mars 2003. Minimaliste est le terme évident, peut être trop simple. The Kills ne sonnent pas creux. Leurs concerts doivent être originaux. Même si le retour aux sources du rock n roll commence à nous fatiguer par l’excès de groupes émergeants des 4 coins de l’occident…l »écoute du disque ne peut pas être rangée dans le tiroir : expérience ennuyeuses. En cette année 2003 il faut comprendre qu’un riff = une chanson. Les tendances évoluent. Le minimalisme est omniprésent. Pourquoi jouer à 4 alors qu’o peut faire du bruit à 2 ? A rien, les Yeah Yeah Yeahs, The Kills, The White Stripes....Comment détecter le talent de celui qui écrit une chanson sur un riff ? Tout simplement en écoutant, sans se perdre dans des réflexions trop hasardeuses. Ecouter, et juger…plus tard. Est ce que ça vous a fait taper du pied, est ce que c’est bon putain ? Allez…The Kills…

note : 6

par dorian, chronique publiée le 01-10-2003


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur
Thomas F. : avis du rédacteur
Zulyen : avis du rédacteur
Yann : avis du rédacteur
Emilie : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur

?>