.:.Chronique.:.

Pochette

SAYCET

One Day At Home

[Electronypop::2006]

Pierre se gratte inconsciemment le genou, toujours endormi. Le réveil ne sonne pas, les stores occultants laissent passer deux rais verticaux de lumières grumeleuses. Encore une fois il a dormi seul, et il se dit en ouvrant un œil collé de larmes qu'il a trop chaud sous cette couette. Le synthétique ne lui réussit pas. Il essaye vainement de se rendormir mais ses pensées divaguent. Il pense à Morphée que beaucoup imaginent comme une femme, à l'odeur de poussière et de tabac froid qui imprègne sa chambre, aux steaks hachés. Enfin il se lève, se regarde vaguement les couilles et enfile un caleçon mi-sale de la veille pour masquer sa nudité à la voisine qui bosse devant son ordinateur, face à la fenêtre. Il se fait un café, urine mollement et ouvre son laptop pour la première fois de la journée.

En nom d'utilisateur, il a choisi Saycet, parce que c'est cette. C'est cette quoi? On s'en branle. En mot de passe il a choisi Metropolis, il aime le film et le Japon. En buvant sa caféine, il parcourt ses mails et checke ses amis sur messenger. Personne de dispo, c'est normal les autres ont un travail. Lui aussi il travaille, quelquefois il décroche des missions ou aide à la médiathèque. C'est cool la médiathèque. Il hésite un instant, entre lancer un jeu (une escarmouche de Warcraft, la démo de Prey) et se remettre à composer. La veille, il bloquait sur une loop qu'il estimait trop évidente. Et puis il voudrait accélérer le tempo un peu, passer à 110, voire 120, inviter Sophie à faire les voix. Enfin il pianote quelques touches de son clavier Midi, trouve et embraye. Sur un forum de spécialiste, il cherche une référence pour un plug-in. A 16h17 il émet le souhait intime de sortir. Personne ne l'a contacté aujourd'hui. Dans son micro il chante timidement quelques phrases adolescentes, nettoie la piste, l'efface. Il va se doucher, revient et lance la démo de Prey qui rame un peu au début, mais ça va mieux en baissant la résolution. Son fond d'écran le rassure. Il chatte un peu et appelle un pote qui lui promet de passer demain. Il n'est toujours pas sorti.

note : 7

par drezco, chronique publiée le 08-11-2006

A voir également :

saycet.free.fr

www.myspace.com/saycet

?>