.:.Chronique.:.

Pochette

Kings of Convenience

quiet is the new loud

[Source::2001]

Il y a des musiques qui collent à chaque instant, dont le rythme et les sonorités paraissent idéales et ce, quelque soit l'humeur, la météo ou les déboires sentimentaux du moment. Des musiques poly-emotionelle. Quiet is the new loud est de cet acabit. Petite parenthèse bucolique dans le paysage saturé de la pop, les kings of convenience nous offrent avec cette création un aller simple pour la quiétude sans artifice. Album acoustique, minimaliste diront certains, qui trouve sa réussite dans son ambivalence. Une pop délicate enrichie par la pureté des compositions, des petites ballades sans prétention mais c'est souvent dans la simplicité que l'harmonie éclate-. C'est ciselé, travaillé, mais à la fois doux et propice à l'évasion. Pour preuve le titre "Parallel lines" dont l'envolée finale étonne par la justesse de son dépouillement. "Toxic girl" rappelle Belle and Sebastian et cette manie de chantonner le spleen d'un air enjoué, réponse cynique à ceux qui qualifieraient cette musique de pop guimauve. Les kings of convenience viennent du froid et ça s'entend. Ils ont cette marque de fabrique des groupes nordiques, cette sorte de pudeur: ne pas envahir dés la première écoute, apprivoiser l'auditeur et le laisser se glisser dans leur univers sonore. Et ça marche cet album accompagne à merveille le quotidien. moralité: ils sont balèzes ces norvégiens.

note : 7

par Drew, chronique publiée le 01-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur
Thomas F. : avis du rédacteur
popop : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur

?>