.:.Chronique.:.

Pochette

Monsieur R

Black Album

[Diamond Ent./Nocturne::2006]

|01 J'ai La Haine|02 Monsieur Fric|03 Ennemi Public #1 feat. Jacques Mesrine|04 Passion Du Crime|05 Guetto Républicain|06 R L'Insolent (Le Roi Du 77)|07 Rebellion|08 Révolutionnaire|09 Braquage Verbal|10 R |

Monsieur R n'est pas un tendre. Ce n'est pas François Grosdidier qui nous dira le contraire. Ce même François Grosdidier qui traîna le rappeur devant la justice pour "incitation à la haîne et au racisme" après le très controversé morceau FranSSe où on lui reprocha la violence de ses propos et le sexisme du clip qui accompagnait ce titre. Pour que Monsieur R ne serve pas seul d'exemple, le député de Moselle a poursuivi son effort, faisant suivre son action contre Sniper, Lunatic, Smala, 113, Ministère Amer et Fabe. Un coup d'épée dans l'eau. Pour sa défense Richard Makela avait eu cette phrase intelligente : " Quand Brassens dit, « J'aime les gendarmes sous forme de macchabée », ça n'en fait pas un tueur de gendarmes ". Alors oui, Monsieur R est un rappeur engagé (son combat contre l'extrême-droite à travers les compilations Sachons Dire Non en témoigne) et oui, il ne prend pas de gants pour dire les choses le plus crûment possible. Monsieur R veut faire réagir, réfléchir, alerter mais son radicalisme est très loin de faire l'unanimité. Peu importe, à présent plus personne ne peut l'ignorer.

Avec ce Black Album, Monsieur R n'est toujours pas prêt à ne se faire que des copains. Incisif comme à son habitude, il tranche à vif, appuie là où ça fait mal, montrant que selon la situation dans laquelle on est, vivre en France n'est pas forcément une sinécure. Evidemment nous ne sommes pas les plus malheureux mais il ne faut pas se leurrer, il y aura toujours des exclus, des gens sur qui on fera peser toutes les injustices et à qui on fera comprendre qu'ils ne seront jamais plus que des sous-citoyens. Alors quoi d'étonnant d'entendre aujourd'hui des Monsieur R ? "Si être Français, c'est une question de couleur, tu comprends pourquoi ma haine" nous dit-il. Ici, il ne dit pas autre chose avec des morceaux qui claquent comme des hymnes. Ecoutez, messieurs-dames, Richard Makela est à l'oeuvre, lui qui a décidé de ne plus jamais baisser la tête et de rêver à une France qui saurait accepter chacun sans avoir à regarder sa couleur de peau. Même si ce disque est un peu prévisible, Monsieur R n'est pas tombé dans le piège d'une redite poussive et sort un disque convaincant qui montre que les attaques qui l'ont visé ont fini par le renforcer. On sait par avance que cela ne fera pas plaisir à tout le monde.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 06-11-2006

A voir également :

http://www.nocturne.fr

?>