.:.Chronique.:.

Pochette

Daguerre

O Désirs

[3Label/Nocturne::2006]

|01 La Rencontre|02 J'Aime Tout Chez Vous|03 Se Déplaire|04 Et Si L'On Y Croyait|05 Les Sillons De Nos Rides|06 Où Te Reposes Tu ?|07 A Notre Guise|08 Insoumise|09 Sur Mes Paupières|10 Sûr De Rien|11 Quelques Bouffées|12 Une Chanson Pour Renaud|

Alors oui, Daguerre a fait la première partie de Cali, cette tête à torgnoles, oui il se réclame de types comme Renaud, l'alcoolique repenti qui tente de raviver la flamme d'antan, oui il aura fréquenté Zazie, Louise Attaque, Mickey 3D, Bénabar ou Saez (on s'étouffe) mais est-ce une raison pour lui jeter le moindre petit caillou ? Ce rescapé des Veilleurs De Nuits, mène depuis quelques temps une carrière solo qui mérite le respect. Certes le Biarrot n'a pas inventé l'eau chaude mais après un premier album (Ici Je) autoproduit qui avait les qualités de ses défauts, il s'affirme sur ce Ô Désirs dont on sent qu'il a bénéficié de meilleurs moyens. Ce disque est même assez surprenant. On pouvait légitimement s'attendre à un album bouffi de clichés, de maladresses mélodiques et orienté vers ce qui se fait de pire dans la chanson hexagonale. Au contraire, Daguerre n'est pas maladroit dans l'exercice du song-writing et sait se rendre efficace au moment opportun. Sa voix eraillée fait des merveilles et son assurance est parfaitement chaleureuse.

Pour autant Daguerre, bien qu'épaulé par le bassiste Michel Moussel, est parfois un peu naïf dans l'usage du verbe qui le rapproche d'un humanisme utopiste et sans doute un peu manichéen. Malgré tout, Ô Désirs reste un album homogène et tout à fait honnête qui restera à n'en pas douter une pièce maîtresse dans la carrière de ce trentenaire expérimenté. Lui qui qualifie sa musique de chanson-rock est, avec ce disque, bien placé pour être autre chose qu'un second couteau. Assurément il passe là une étape qui devrait le mener un peu plus loin de ce qu'il a toujours vécu. On l'imagine bien ailleurs que dans des premières parties. Au vu de ce disque, Daguerre mérite un peu mieux et s'il n'obtient pas ne serait-ce que la moindre once de reconnaissance ce ne serait à ne plus rien y comprendre.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 04-11-2006

A voir également :

http://www.daguerre.be

http://www.3label.com

?>