.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Touch # Tone 25

[Touch/La Baleine::2006]

Le label Touch fête ses 25 ans. Cela peut paraître complètement anodin, comme ça, mais l'évènement est de taille. Pour un label comme celui-ci, durer aussi longtemps relève de l'exploit. Surtout dans le registre où il a toujours excellé : la musique électronique cérébrale allant du minimalisme le plus extrême à l'ambiant la plus vaporeuse ou aux expérimentations les plus tordues. En usant d'un esthétisme s'identifiant à cette musique aussi exigeante, Touch s'est construit une identité qui a servi de modèle à bon nombre de labels voulant s'essayer à la diffusion de sonorités iconoclastes. Touch est ce vecteur qui a permis à bon nombre d'artistes de se faire un nom. On pense immédiatement à Biosphere, Christian Fennesz, Ryoji Ikeda, Rafael Toral, ou Peter Rehberg. D'autres, au passé déjà bien fourni, n'ont pas hésité à s'entremettre avec la structure tel Pan Sonic, Z'ev, Evan Parker ou Bruce Gilbert (Wire). Difficile alors de retracer en quelques lignes l'épopée pleine de risques qui fut celle entreprise par Touch. Au moins on retiendra que ce label reste une référence en la matière et que peu arrivent à sa cheville tant sur le fond que sur la forme. Bien sûr, nombreux sont ceux qui ont suivi la trace laissée par le label (on ne s'en plaindra pas) mais bien souvent ils firent office de suiveurs, aussi injuste que cela puisse paraître. Ce qu'on retiendra, finalement, c'est l'émulation qu'a suscité cette structure. Une émulation qui n'est pas près de se démentir.

Célébrer ces 25 ans de carrière c'était donc bien un moindre mal. Pour autant, sortir une simple compilation n'aurait pas été suffisant. L'idée était de sortir un disque qui ne contiendrait que des inédits qui seraient à l'image de Touch, du moins de ce que le label a toujours été. Ce disque est ce laboratoire sonore qui se réinvente à chaque fois, laissant libre cours à tout l'imaginaire esthétique que peut générer la musique électronique. Outre les historiques du label on aura plaisir à retrouver des artistes comme Rosy Parlane, Oren Ambarchi, Philip Jeck ou encore BJ Nilsen, pour ne citer que ceux-là. Chacun aura eu à coeur de donner à cette compilation une identité forte, de celle qui n'aura laissé transparaître aucune faiblesse au cours de ce quart de siècle qui aura semblé passer à une vitesse affolante. En même temps cette compilation est un avertissement. Touch a bâti ses fondations sur une exigence sonore et architecturale qui n'a pas changé d'un iota tout au long de ces années et, ici, on se rend bien compte que rien ne changera. Touch restera ce label défricheur, toujours en quête d'une musique curieuse, profonde, délibérément hors des sentiers battus et qui fera appel à la remise en cause de toutes nos conceptions musicales. Que demander de mieux ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 02-11-2006

A voir également :

http://www.touchmusic.org.uk

?>