.:.Chronique.:.

Pochette

Stuck In The Sound

Nevermind The Living Dead

[Discograph::2006]

|01 I Shot My Friend|02 Toyboy|03 Cramp Push And Take It Easy !|04 Delicious Dog|05 Waste|06 Don't Break The Bar Please Dumbo|07 Don't Go Henry|08 Nevermind The Living Dead|09 Never On The Radio|10 I Travel The World|11 It's (Friday)|12 Third Eyes Girl|13 You Ain't For Me|

Il y a des signes qui ne trompent pas. Stuck In The Sound à l’édition Rock En Seine 2005 en est un. Le quatuor parisien sort aujourd’hui Nevermind The Living Dead, un deuxième album incroyablement mature. Et dense. Car même si les fans le savent déjà depuis longtemps, les autres découvriront que la force du groupe tient à la façon que ses membres ont de ne jamais jouer une partie facile, de toujours chercher, décortiquer, pour finalement trouver l’effet qui fera mouche et différenciera leurs titres des autres.

Ok, nous n’étions pas en studio avec eux, ceci n’est donc sans doute pas leur démarche précise. Quoi qu’il en soit, il est frappant de constater comment, avec « Waste » (mais aussi « Don’t Go Henry » et bien d’autres), José, Arno, François et Emmanuel parviennent à transfigurer un riff des plus banals pour en faire une authentique et grande pop song. De même pour « Cramp Push And Take It Easy », qui contient deux morceaux en un, sans que personne ne trouve rien à y redire.

Mais entendons-nous bien : aussi excellentes soient les chansons d’un disque, il ne faut pas en abuser. Et c’est bel et bien là que le bât blesse. Il est rare, et donc remarquable, d’enchaîner sur un même album « I Shot My Friend », « Toyboy », « Cramp Push And Take It Easy », « Don’t Go Henry », « Waste », « Delicious Dog », « It’s Friday »… Mais il est aussi regrettable que ce disque contienne treize pistes, trop longues, bien trop longues, en particulier lorsque certaines ont davantage une carrure de face B (les 7 minutes finales de « You Ain’t For Me »).

Bilan des courses : un bon, très bon album, qui pêche par trop d’endroits pour être apprécié comme il se doit. Un tri s’impose à l’auditeur.

note : 7

par Nicolas, chronique publiée le 30-10-2006

A voir également :

http://www.myspace.com/stuckinthesound

http://www.stuckinthesound.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur

?>