.:.Chronique.:.

Pochette

Box Codax

Only An Orchard Away

[Gomma::2006]

Le gigantesque succès de Franz Ferdinand en seulement deux albums et quelques tubes aurait pu pousser ses musiciens à se reposer sur une écriture répétitive, rembobinant le film de son passé en boucle et recyclant ses riffs. Mais Nick McCarthy a de toute évidence décidé de laisser la facilité aux autres, et refait surface avec Box Codax. Un nom à coucher dehors (comme Franz Ferdinand quand on y pense) pour une musique refusant de s’accrocher à un seul et unique style. Le duo composé de McCarthy et d’Alexander Regner, un ami d’enfance, ne veut pas seulement faire danser les filles. Les deux comparses veulent également les faire chialer, les faire rêver, et les faire baiser (pendant qu’on y est) .

Quand on décide de ne suivre aucune ligne de conduite et, en seulement onze titres, de passer en revue tout ce que la musique a pu enfanter de plus barge, on prend le risque de tout foirer. Bien sûr, le duo s’égare, se cherche, et ne se trouve jamais. C’est le but. Il y a du Abba et du Pet Shop Boys sur "Pollockshields Girls", mais beaucoup de Tom Waits dans "I Swam With The Otter", tandis que "Dogs To The Beaches" se tourne vers les guitares. Ce que "Dazed & Confused" décrit comme une collaboration de rêve entre Malcolm McLaren et David Byrne ne passera jamais en radio, et seul le sticker Nouveau Projet du Guitariste de Franz Ferdinand mettra l’eau à la bouche aux éventuels acheteurs. Né underground, Box Codax est une pépite que l’on se gardera bien de dévoiler, un trésor personnel dont on ne se lasse pas. Si l’on aime le folk, le hip-hop, le disco, le rock, la new wave, le rap, la techno, la musique d’ambiance, l’Allemand, ou tout simplement si l’on ne veut pas mourir con : Only An Orchard Away.

note : 8

par Nicolas, chronique publiée le 10-10-2006

A voir également :

http://www.boxcodax.com

http://www.myspace.com/boxcodax

?>