.:.Chronique.:.

Pochette

Traxx presents The Dirty Criminals

Collision Between Us And The Damned

[International Deejay Gigolo Records/Nocturne::2006]

|01 Acidbox|02 Revenge|03 Dias Cortas|04 Pulsecode Modulation|05 101 Jax|06 Raiden|07 Krash|08 Jak Da Box|09 Hurt Yourself|10 MTT Inversion|

On ne peut pas chasser comme cela ses vieux démons. Depuis le temps que Melvin Oliphan aka DJ Traxx officie, c'est-à-dire depuis 1984, il a connu toutes les étapes de l'évolution de la musique électronique moderne, de l'émergence de la scène de Chicago jusqu'à la multiplicité des genres actuels. En étant un de ses acteurs privilégiés et l'un des plus anciens, il peut se permettre d'avoir une vue d'ensemble de la chose plus aboutie que quiconque. Le choix qu'il a pris avec Daryl Cura, plus connu sous le nom de Deecoy, en formant The Dirty Criminals, va sans doute relancer le débat entre les tenants de l'analogique et ceux qui ne jurent que par le digital. La volonté des deux hommes de vouloir sonner le plus oldschool possible va même jusqu'à utiliser les vieux modèles Roland tels que le 626, le 707 ou le 808, histoire sans doute de donner une authenticité qui ne souffrira aucune contestation. Ceux qui crieront au scandale ou à l'inutilité de la chose se tromperont sans doute de combat. Certes, ce disque est le reflet d'un certain passéisme qui est devenu un peu la norme ces temps-ci, toutes disciplines confondues, cependant il reste aussi un bel hommage à l'époque dorée de Chicago où les DJ rivalisaient d'imagination et exploraient un domaine où tout restait à faire.

Alors que faire ? Sombrer misérablement dans une nostalgie stérile et balayer tout ce qui se fait actuellement ou prendre ce disque comme une piqûre de rappel qui servirait d'une mise au point sur l'essence même de la musique techno ? Inutile d'être devin pour savoir que la deuxième solution est la plus appropriée. Avec ses rythmes répétitifs et basiques, ce disque nous repousse bien quelques années en arrière mais son côté un peu primaire et massif arrive à se révéler tout à fait jouissif, comme si le temps n'avait pas d'emprise sur cette musique qui peut très bien coexister avec les musiques actuelles. Evidemment, on n'invente rien ici, le duo utilisant même des méthodes éculées mais force est de constater qu'elles fonctionnent toujours et qu'elles trouveront sans peine un public prêt à les encenser. Collision Between... est donc un album sans surprises mais terriblement efficace qui va jusqu'au bout de sa logique et ce sans sourciller. Un album franc et direct c'est toujours bon à prendre.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 19-09-2006

A voir également :

http://www.gigolo-records.de

?>