.:.Chronique.:.

Pochette

Klimek

Music To Fall Asleep

[Kompakt/Nocturne::2006]

|01 Pathways To Work|02 Accompanying Guilty Thoughts Of Unauthorized Candy|03 Standing On The Beach|04 Working Towards Independence|05 Kingdoms Here We Come|06 Music To Fall Asleep|07 New Deal|08 Verlust Der Motorik|09 Catalyst|10 Kälteschaden|11 Les Mots D'Amour|

Klimek, autrement dit Sébastian Meissner, nous l’avions découvert avec l’album Milk & Honey qui évoquait largement les groupes vaporeux de ces dix dernières années et qui ont fait le bonheur de tout ceux en quête de sérénité. Music To Fall Asleep - déjà le titre est tout un programme - poursuit les explorations brumeuses de Milk & Honey. En tout cas il confirme les deux singles parus il y a peu sur Kompakt et qui nous annonçaient un Klimek des meilleurs jours. Pas vraiment de surprises donc. On avance en terrain connu tout en reconnaissant la réelle beauté des compositions de Meissner. Car, évidemment, on ne peut rester de marbre devant tant de grâce et quand bien même il ne se renouvelle pas vraiment, Klimek sait se rendre touchant en appliquant la seule méthode qui puisse aboutir à un résultat efficace : la sincérité. On ne peut même pas imaginer que Meissner puisse en manquer un seul instant. Avec une musique diluée qui ne semble ne se satisfaire d’aucune frontière, Klimek traverse notre intimité nocturne tout en se révélant aussi apaisant que possible. Le but est de faire corps avec la musique de Meissner et, à vrai dire, la tâche n’est pas si difficile que cela. Les formes utilisées sont certes bien souvent abstraites mais on arrive aisément à s’y fondre en répondant à cette invitation au voyage des songes.

Comme on l’a déjà vu, Klimek ne révolutionne rien. Pire, il fait même de la redite dans la forme en s’alignant sur ses propres efforts passés et les nombreux essais du même genre qu’on pu rencontrer maintes fois ici et là. Music To Fall Asleep est une œuvre assez classique en somme. Elle ne se distingue pas spécialement par une originalité folle mais les formes sonores sont réellement profondes et tenaces dans cette volonté d’apaisement. Dans sa globalité on ne reprochera pas grand-chose à ce disque d’ambiant aux guitares oniriques et ne fera certainement pas tâche dans le carrière d’un Meissner qui aura su se démultiplier sous différents pseudos (Autopoieses, Bizz Circuits, bZ_toneR, Open Source, Random Industries, Random Inc.). Music To Fall Asleep sera le compagnon adéquat pour les nuits trop longues et trop chaudes. Les insomniaques sauront apprécier.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-08-2006

A voir également :

http://www.autokontrast.de

http://www.kompakt-net.de

?>