.:.Chronique.:.

Pochette

Pan American

For Waiting, For Chasing

[Mosz/La Baleine::2006]

|01 Love Song|02 Are You Ready ? |03 Dr Christian|04 Still Swimming|05 From Here|06 The Penguin Speaks|07 Amulls|

Labradford étant en sommeil, Mark Nelson poursuit son chemin avec son projet Pan American depuis quelques années déjà. Le successeur de Quiet City n’aura pas vu le jour sur le label historique de Mark Nelson, Kranky, mais sur Mosz pour un projet nettement plus personnel que les précédents. Si Quiet City avait pour base le monde urbain, For Waiting… a un lien très fort avec la période pendant laquelle la compagne de Nelson était enceinte. Les passages chez l’obstétricien ont permis à l’Américain d’entendre le son du cœur de son futur enfant mais pas seulement. A partir de ces sons prénatals, qu’il avait pris soin d’enregistrer, Nelson construisit l’espace sonore qui a servi de fil rouge pour tout le disque. Si For Waiting… est bien un projet particulier, on ne change pas du tout au tout. On retrouve évidemment le même type de no man’s land musical qui tend à chercher refuge dans l’introspection et la profondeur émotionnelle. On assiste toujours à ces longues échappées qui nous semblent si lointaines mais qui, en même temps, s’apprivoisent de la plus belle des manières. L’univers de Mark Nelson pèse une fois de plus sur les esprits, influe sur les comportements grâce à sa lenteur et son aura si particulière.

Toujours associé à David Max Crawford et Steven Hess, Mark Nelson évolue toujours dans ces formes un peu fantomatiques, ces ambiances souterraines qui sous une apparente froideur délivrent une musique plus vivante que jamais. Cette combinaison entre la musique électronique et une instrumentation acoustique n’est donc pas neuve chez Pan American mais cette formule, déjà largement éprouvée grâce à l’expérience Labradford, ne laisse que peu de place au hasard et impose une conception musicale qui, au fil des productions de M. Nelson, s’avère être de moins en moins attaquable. Pan American est bien de ces icônes du monde des musiques cérébrales qui semblent hors du temps et des préoccupations de leur époque. Quoiqu’il advienne, M.Nelson restera imperturbable et continuera à produire des disques aériens et qui privilégient l’humain.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 21-07-2006

A voir également :

http://www.mosz.org

?>