.:.Chronique.:.

Pochette

Kyler

Pur Cosy Tales

[Planet Mu/La Baleine::2006]

Plus connu sous son pseudo breakcoreux Shitmat, Henry Collins entame un nouveau projet sous l’appellation Kyler. Inspiré par un village du Norfolk où Henry Collins a passé son enfance, Pur Cosy Tales passe par une foultitude de sentiments et de formes sonores qui évitent de lui donner une étiquette trop évidente. Le seul point commun à tous ces morceaux, c’est l’utilisation systématique mais de manière judicieuse du sample. Ceux qui ne croient toujours pas (et je vous jure qu’il y en a) aux possibilités infinies qu’offre l’utilisation de ce procédé feraient bien d’écouter ce disque de Kyler. Ce dernier évite tous les stéréotypes et prend bien soin de ne jamais se rendre vraiment identifiable. Pour faire simple Collins décide tout bonnement de ne pas l’être. Passant sans états d’âme d’une forme à une autre il peut très bien caresser l’auditeur dans le sens du poil comme il peut le dérouter dans l’instant qui suit. De prime abord on pourrait croire que ce disque n’a aucune cohérence, pas de ligne directrice ou qu’il fait juste office de catalogue sonore de titres enregistrés sur une trop longue période. Pourtant c’est bien ce qui fait son charme et qui démontre toute sa force créatrice.

Pur Cosy Tales est un album riche et comme son nom l’indique, chaque titre peut se prendre comme une comptine dont la dose de fantastique et de merveilleux dépasse très largement le quota autorisé sans que l’on risque pour autant l’overdose. Ce disque est sans doute confortable mais sa prise de risque est bien à la hauteur des plus folles exigences. Henry Collins a démontré par le passé qu’il ne faisait pas une musique formatée et trop conventionnelle. L’ère Kyler continuera à sculpter cette image d’artiste intransigeant, maniant l’intelligence sonore avec dextérité sans connaître la moindre faille. Pur Cosy Tales est un album ludique qui est comme un jeu de poupées russes. Et nous, comme des enfants, nous nous laissons prendre au jeu, découvrant les subtilités nombreuses qu’a introduites le Britannique dans ce disque enchanteur.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 05-07-2006

A voir également :

http://www.planet-mu.com

?>