.:.Chronique.:.

Pochette

Exchpoptrue

Autofan

[Popcornlab::2006]

Normalement, si toutefois cela est normal, lorsqu'un groupe se fait un tantinet repérer avec un morceau accrocheur, une rythmique dansante, un phrasé engageant, il arrive que la pub s'y intéresse et se serve de quelques secondes d'un titre comme d'une tapisserie musicale pour illustrer un spot vantant les mérites de serviettes périodiques ou de voitures de sport. Chez Popcornlab, le label qui a sorti Autofan, c'est l'inverse: Le studio Popcorn, rassemblant autour de la machine à café des musiciens oeuvrant pour l'illustration sonore, a engendré plein de petits groupes à l'ambition autre que celle de fournir 10 secondes de beats et de pop. D'où Exchpoptrue, excroissance disco-pop, physiquement incarné sur scène par trois personnages masqués et uniformisés, suant sur une choré minimale, à l'instar de leur musique. Parce qu'à part être une pub pour de la flotte, l'electro d'Exchpoptrue peut s'écouter en soirée, pour un bon vieux revival des soirées trendy 1999-2000, tendance exhumation des efforts européens (germano-italo-français) pour la préservation des dance-floors clandestins.

La production est démodée? Qu'à cela ne tienne: Une pincée d'écriture automatique chanté avec l'accent frenchy, un poil de mystère (les masques, les mêmes que dans les pornos amateurs), deux trois mouvements de hanche et on est parti pour faire illusion. Bref, c'est de l'autodérision poussée à outrance, de la plaisanterie sans victimes, du pur décérébrage à consommer une vodka red-bull à la main et une trace de coke dans la narine, en pleurant sur ses meilleures années.

note : 5

par drezco, chronique publiée le 30-06-2006

A voir également :

www.exchpoptrue.com

?>