.:.Chronique.:.

Pochette

Faraway Places, The

Unfocus On It

[Bella Union::2003]

|01 Marvelous Error|02 Another Life|03 Summertime|04 I Want More|05 City On The Ocean|06 Do What You Can|07 Can't Get Through|08 Refrain|09 Come Apart|

The Faraway Places nous offre ici son premier album après avoir fait paraître il y a peu un E.P. . Ces charmants jeunes gens nous sont originaires de Boston et le groupe existe depuis maintenant bientôt trois ans. Les gusses sont des amis aux Papas Fritas, ce qui au vu de l’album n’est guère étonnant, et se la pètent vivement depuis qu’ils habitent Los Angeles (L.A. pour les gens funs) et que le leader a rencontré en personne Paulo Mac Cartney et Arthur Lee qui n’en finit plus de revenir.

Après cette rapide présentation du groupe on était en droit d’attendre un disque d’une tenue aussi équivalente à celle de Garlic. Malheureusement on est vite en proie à la déception à l’écoute de ce disque. D’ailleurs on est assez vite agacé tant le groupe nous délivre une pop scolaire et laborieuse. On sent pourtant le groupe plein de bonne volonté mais la sauce ne prends vraiment pas. Il n’y a même pas de morceau qui se détache du lot. Au moins on leur reconnaîtra une bonne constance dans la médiocrité.

Le groupe semble vraiment marqué par une pop à la Boo Radleys période « Wake Up » mais avec la touche de génie en moins. On sent également une grosse influence sixties qu’ils auraient mieux fait de laisser au placard tellement on a l’impression détestable d’un rabâchage pénible qui ne fait qu’attirer l’ennui ou au mieux un sourire moqueur. D’ailleurs ils évoquent eux-mêmes comme influences des groupes et artistes comme Sun Ra ( ? ), T-Rex, la Motown dans sa période 60’s, The Small Faces, Fleetwod Mac, The Velvet Underground (re- ?), Fela Kuti ou The Byrds. Rien que ça. On pourrait presque croire le groupe assez naïf tant son approche mélodique est convenue et sans trop de saveur.

Un groupe moyen, donc, qui ne fait pas tellement honneur à un label qui sait faire preuve d’un peu plus d’audace à son habitude. Un accident de parcours ? On espère au moins que The Faraways Places n’aura pas l’audace de se trouver génial.

note : 2

par Fabien, chronique publiée le 28-09-2003

A voir également :

www.bellaunion.com

www.thefarawayplaces.com

?>