.:.Chronique.:.

Pochette

Sundin, Ronnie

The Amateur Hermetic

[Komplott/Import::2006]

Après être passé par des labels comme Ground Fault, Fällt, Antifrost et Häpna, Ronnie Sundin trouve refuge sur Komplott pour la sortie de ce nouvel opus. Depuis plus de 15 ans Sundin ne s’est jamais détaché des affres de l’expérimentation sonore que ce soit sous l’incarnation Bad Kharma ou sous son nom propre. The Amateur Hermetic, pièce unique d’un peu plus de 41 minutes, pourrait bien à lui seul résumer toute la carrière du bonhomme. On connaît d’ailleurs son penchant pour les efforts longs. Il n’y a qu’à voir les mp3 disponibles sur le site de Komplott. Ce disque est la manifestation supplémentaire des talents de manipulateur de textures sonores de Sundin. Principalement axé sur des collages et des longues nappes sombres et acérées ce disque est un véritable bloc monolithique qui varie en puissance et en intensité. Cette variation est assez simple : une lente montée qui s’achève à un pic sonore angoissant et volumineux pour redescendre tout aussi lentement pour mourir sereinement. On pourrait voir cela comme une sorte de cycle que l’on pourrait répéter à l’envi. Un cycle qui ressemble étrangement à l’incarnation de la vie. Jouant sur le clair-obscur Sundin explore le monde du vivant pour mieux approcher la mort.

L’opacité qui règne ici ne doit pas occulter cette recherche d’humanité. Si on se dirige bien, comme le suggère le titre, vers un hermétisme musical Ronnie Sundin essaye d’insuffler un caractère fort à son œuvre tout en sachant doser ses effets. The Amateur Hermetic est une œuvre épaisse, qui va en profondeur, usant de lourdes basses et agissant inévitablement sur des sentiments claustrophobes. Il en va d’ailleurs toujours ainsi avec des artistes dans son genre. La musique de Ronnie Sundin est individualiste, elle ne s’adresse pas aux foules et amène chacun à faire un effort introspectif pas toujours évident. Pour autant ce disque possède une force appréciable se gardant bien d’utiliser les grosses ficelles de l’ambiant. Cet album se vit comme une montée en puissance, une progression avec des cassures et des cycles mais si son parcours peut nous paraître un peu accidenté il demeure qu’il possède une certaine unité. Pour les amoureux de l’épure et du repli sur soi, The Amateur Hermetic est bien un disque à mettre entre leurs mains. Il n’y aura pas de surprises mais l’émotion que procurera cet opus ne sera pas feinte.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 28-06-2006

A voir également :

http://www.komploot.com

?>