.:.Chronique.:.

Pochette

Baxters

Insanity & illusion

[autoproduction::2005]

C’est con à dire mais la scène rock française va de mieux en mieux et on peut dire merci aux Orléanais qui ont toujours été là pour nous sauver de la pose ambiante. Cet EP des Baxters est à mettre dans les mains de ceux qui n’écoutent pas du rock parisien prépubère. Même si cette façon de nous rentrer dedans n’a rien d’ultra novatrice sur la scène européenne, on peut quand même dire qu’ils le font bien. Un son comme il faut, lourd, noisy sans être poussif notamment grace à PE, ingé son des Burning Heads, Gravity Slave ou encore, Laudanum dans un autre registre. Ce cinq titres commence sur "Crocodile Rodeo", le plus punk des morceaux présentés et surtout le plus tubesque (il n’y a pas d’autre mot, c’est une bombe). Le chant est là et c’est assez rare dans ce domaine pour le signaler. Il fait bien sûr penser à Sleepers mais peu importe, c’est du bon. En un peu plus de 20 minutes on a droit à du noise-hardcore de haute classe, le genre lapidaire, intense et sans complexe. L’alliance guitares/basse est sans répit mais reste sur une rythmique la plupart du temps cadrée, ce qui lui permet de développer en puissance (Amhurricane, Not a shout, In your eyes). Baxters impose le respect avec cet EP en réussissant à taper dans le gros avec juste ce qu’il faut d’inertie tout en restant mélodiques. La classe !

note : 8.5

par jean marc, chronique publiée le 13-06-2006

A voir également :

http://www.blog-art.com/baxters/

http://www.blog-art.com/ppandm/

?>