.:.Chronique.:.

Pochette

Modern Institute

Excellent Swimmer

[Expanding Records::2006]

|01 Ecm Haircuts|02 Stairs|03 Reginetta Della Techno|04 Munibabe|05 Not A Word Manni|06 International Rustic|07 Flaka|08 No-fi Team|09 Ambientone|10 Post.ino|11 Sign Everyone In Iceland|12 Two Hours Without Ego|13 Me Neither|

Il n'y a pas si longtemps que cela j'éprouvais une certaine admiration pour les sorties du label Expanding. Il faut dire que cette structure aura su nous gâter ces dernières années. Et quand bien même il y eut quelques albums un peu ternes il demeurait toujours ce petit quelque chose qui vous faisait dire que finalement ce n'était pas si grave que cela. C'est sans doute le fan dans toute sa subjectivité qui parle mais dans ce cas-là, le label londonien tient l'une de ses plus belles pépites. Celle-ci il aura fallu aller la chercher en Italie. Le duo formé par Teho Teardo (qui n'est pas un inconnu puisqu'il a déjà travaillé avec Placebo, Nurse With Wound, Lydia Lunch, Erik Friedlander ou Rothko) et Martina Bertoni sort avec Excellent Swimmer un premier album à vous faire vaciller en un rien de temps. Et pour ce qui est d'être d'excellent nageurs Modern Institute ne nous ment pas sur la marchandise. Fendant les eaux avec une belle dextérité, ils innovent quelque peu en nous offrant cette symbiose entre des traitements électroniques pointilleux, un post-rock aéré et allégé et une ligne de violoncelle digne de l'école moderniste américaine à la Michael Nyman. A partir de là il n'y a plus rien à dire, ou si peu, tellement la musique de Modern Institute parle d'elle-même.

Certains diront que la formule du duo siérait bien à des univers cinématographiques. C'est probable et ce ne serait guère étonnant puisque Teho Teardo a déjà excellé dans ce genre d'exercice. Pour autant on garde à l'image un album hautement évocateur qui sans être solennel navigue en apnée dans des eaux limpides. Les eaux sont certes calmes, ce qui nous fait bien croire que Modern Institute ne nage pas en haute mer, mais la performance est tout de même présente. Excellent Swimmer tient sur toute sa longueur, renouvelant la formule avec bonheur et inventivité, enchaînant des morceaux organiques d'une beauté rare. Il faut être un peu honnête avec soi-même. L'album de Modern Institute dépasse de loin ce que Expanding a pu sortir récemment. En même temps cela est rassurant. Rassurant que celle belle machinerie possède encore de la ressource pour nous dégotter un groupe d'une telle classe. A ne pas manquer.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 07-06-2006

A voir également :

http://www.tehoteardo.com

http://www.expandingrecords.com

?>