.:.Chronique.:.

Pochette

Chevreuil

(((Capoëira)))

[Ruminance/PIAS::2006]

|01 >>>+/-<<<|02 Cannibal Lover|03 Gendarme|04 Concorde|05 AfroNegro|06 Cimetière Végétarien|07 BreakDance|08 Chanteur De Charme|09 Tonerre Mécanique|10 Solier Supérieur|

Après les escapades de Tony C. avec Percevalmusic et de Julien F. avec Passe Montagne il était bien temps pour Chevreuil de refaire surface. Le nouvel album du duo nantais, (((Capoëira))), est aussi celui d'un certain renouveau. La formule de Chevreuil était essentiellement basée sur un dialogue nerveux entre une batterie et une guitare. Ici un synthétiseur rayonnant vient se fondre dans le math-rock alambiqué de Chevreuil. La nouveauté est sans doute modeste et pas forcémment révolutionnaire mais elle permet de percevoir la musique du duo sous un nouveau jour. Chateauvallon semblait mettre un point final à la forme sonore que voulaient prendre les Nantais, installant le groupe dans une formule qui leur correspondait à merveille et permettait de les identifier à coup sûr. Cependant rien n'est jamais définitif et sous la houlette (une fois de plus) de Steve Albini Chevreuil se renouvelle en ne faisant rien comme les autres. C'est comme si les deux compères se plongeaient dans les seventies tout en gardant un pied dans le monde moderne. Bien entendu Chevreuil garde son rock syncopé à la Shellac mais la présence de ce synthé et quelques échappées de guitares font lourdement penser à cette période qui s'achèvera par la révolution punk.

Deuxième nouveauté est le chant. Chevreuil nous avait habitué à des morceaux radicalement instrumentaux. Avec (((Capoëira))) on parlera plus d'un essai puisqu'il s'agit d'une collaboration avec Jamie Stewart aka Xiu Xiu sur Solier Supérieur. Un essai qui offre également des perspectives nouvelles au groupe. On imagine très bien que Chevreuil puisse coller des voix sur un prochain album de manière plus assurée et moins discrète. Quoi qu'il en soit et au lieu de fantasmer sur ce que pourrait être le futur de Chevreuil, il apparaît évident que le duo est en train de subir une mutation qui n'est en aucune manière un reniement de ce qui a pu se faire par le passé. (((Capoëira))) est comme ses prédécesseurs agressif, haletant, débordant d'énergie et simplement jouissif. Finalement ils nous apparaissent comme à leur habitude, aussi intransigeant que possible mais laissant suffisament de champ libre pour qu'on puisse participer à l'aventure. Chevreuil est bien un groupe sans concessions, à prendre ou à laisser. Ceci dit il serait assez futé de choisir la première option.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-05-2006

A voir également :

http://www.ruminance.com

http://www.myspace.com/chevreuil

?>