.:.Chronique.:.

Pochette

Music A.M.

Unwound From The Woods

[Quatermass/Nocturne::2006]

|01 Always|02 I Was Born To Make You Happy|03 You Never Better Now Than You Ever Did Before|04 Say It|05 NY 75|06 Ten Ton Truck|07 Don't Let This Be All|08 Stars On 45|09 Your Bones|10 Miercoles|11 Every Bulb In The Place Blew|

Plus jeune Long Fin Killie était un groupe que j'appréciais particulièrement. Après un troisième album (Amelia - Too Pure - 1997) le groupe s'était séparé en 1998 à ma grande déception. Luke Sutherland s'était ensuite lancé dans l'aventure Bows sans convaincre réellement. Il écrit également avec un certain succès dans son pays et on le voit même participer à Mogwai mais ses propres projets musicaux semblaient tourner en rond jusqu'à ce qu'il rencontre Volker Bertelmann (Tontraeger dans lequel on retrouve aussi TG Mauss, Hauschka ) et que les deux hommes fondent Music A.M. Le nouveau duo pose alors les bases de leur musique sur leur très sympathique album, A Heart & Two Stars, auquel s'est vite adjoint Stephan Schneider (To Rococo Rot, Mapstation). A présent trio Music A.M. prend sa vitesse de croisière avec ce Unwood From The Wood, album plein d'assurance et qui confirme les dispositions prises par son prédécesseur. De quoi redonner foi en un Luke Sutherland qui n'avait fait que décevoir depuis la disparition de Long Fin Killie.

Et il y a vraiment de quoi se réjouir car ce disque dépasse assez aisément le premier effort de Music A.M. avec cette pop moelleuse et cette voix suave d'un Sutherland inspiré, reconnaissable entre mille. Délicieusement qualifiée de data-pop la musique du trio est toute éprise d'un sentiment de légèreté. Une légèreté rassurante qui allie de manière soyeuse pop synthétique, post-rock et soul d'une certaine manière. Par moment Music A.M. fait presque penser à The Aloof comme sur I Was Born To Make You Happy. The Aloof, encore un groupe que l'on aura méprisé mais que l'on peut bien assimiler au trio qui nous occupe aujourd'hui tant les similitudes existent. Quoi qu'il en soit chacun l'aura compris, Music A.M. n'est pas de ces groupes amateurs juvéniles qui débordent d'une naïveté toute naturelle. Ici on sent l'expérience des trois hommes peser de tout leur poids ce qui donne un album maîtrisé de bout en bout pour notre plus grand plaisir. Et dire que j'avais presque perdu la foi...

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 12-05-2006

A voir également :

http://www.quatermass.net

?>