.:.Chronique.:.

Pochette

American Analog Set, The

Set Free

[Morr Music/La Baleine::2005]

|01 Born On The Cusp|02 Immaculate Heart 1|03 Immaculate Heart 2|04 Cool Kids Keep|05 She's Half|06 JR|07 Play Hurt|08 (Theme From) Everything Ends|09 Sharp Briar|10 The Green Green Grass|11 First Of Four|12 Fuck This... I'm Leaving|

The American Analog Set est sans doute l'un des seuls groupe de l'écurie Morr Music à ne pas faire essentiellement de l'électro-pop. Histoire de ne pas tomber dans la routine. Bien sûr, dans le fond, le groupe de d'Andrew Kenny reste dans le giron d'une pop émotive et juvénile qui est si propre au label germanique. Finalement, ce sont juste les moyens utilisés qui changent. Pour autant, Set Free, nouvel album de la formation, fait une belle entrée pour sa première signature pour Morr Music. Sans doute au sommet de son art The American Analog Set et Set Free dépassent de la tête et des épaules le déjà très bon Promise Of Love. Sans doute plus émotif, Set Free se veut plus acoustique que son prédécesseur et explore une veine intimiste qui n'avait été que peu exploitée précédemment. L'entame du disque frise la perfection avec un Born On The Cusp intouchable. La justesse pop en démonstration. Il n'y aura donc pas de rôdage en démarrant ainsi sur des bases assez hautes. Le problème est donc de pouvoir conserver cette excellence mélodique. Pas évident mais Andrew Kenny et sa troupe auront eu à coeur de rester au niveau sur tout le disque.

Set Free serait-il l'expression d'un sans faute ? Sans doute pas mais en chassant sur les terres d'un Belle And Sebastian des premières années ou d'un disque de feu l'écurie Sarah Records, The American Analog Set approche une certaine forme de pureté mélodique après laquelle bon nombre d'indie-popeux courent. Peu d'anicroches pour un album qui n'a pas la prétention d'enterrer tous ceux qui le concurrencent mais qui procure ce sentiment léger d'être dans une bulle d'air où rien ne peut nous arriver. Et c'est peut-être bien là son seul défaut. Set Free n'apporte pas le danger comme s'il penchait vers une sorte de conservatisme, une musique confortable pour un auditoire trop timide. Set Free reste un disque délectable qui se suffit à lui-même. Propre, net et sans bavures.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-04-2006

A voir également :

http://www.amanset.com

http://www.morrmusic.com

?>