.:.Chronique.:.

Pochette

laudanum

your place & time will be mine

[monopsone / differ-ant::2006]

Il est commun de dire que les artistes sont tous un peu schizos. Ils peuvent avoir une personnalité artistique totalement différente de celle ‘à la ville’. Ou alors plusieurs facettes créatrices qui ont toutes besoin d’être exprimées. Ainsi on voit souvent de purs hardcoreux écouter de la pop et de l’électro ou des gars comme Erlend Oye pomper Simon and Garfunkel le jour et se la jouer dj kicks la nuit. Chez Matthieu Malon ce ‘trouble’ de personnalité s’exprime sous son propre nom en chanson pop-rock réaliste française et sous laudanum. Son premier disque System : On s’était fait remarquer par un style sombre d’électro à guitares. Conséquence ou non, your place & time will be mine s’est éclairci et les guitares ont complètement disparu. On ajoute à ça des textes en anglais pour obtenir l’exact opposé du projet Matthieu Malon. Mais où la schizophrénie est intéressante c’est que l’univers entre les deux reste le même. Il ne s’agit vraiment que d’une manière différente de s’exprimer (et de toucher un autre public).

your place & time will be mine, comme System : On, fait la part belle aux invités venus donner de la voix (et de l’instrument) sur dix des treize morceaux. (13 titres, 13ème sortie monopsonienne ; ça doit être bon signe !) Matthieu joue vraiment le chef d’orchestre sur ce disque en réussissant à puiser la fameuse substantifique moelle de ses guests. Que ce soit T., Angil, Christian Quermalet, Laetitia Sherrif ou encore Olivier Lebreton ; ils n’ont pas hésité à fusionner leurs univers à celui de Matthieu. Cet album prouve sa réussite car le résultat est un disque de laudanum avec des featurings et non pas l’inverse. Mais la frontière avec laudanum jouant pour ses invités est très mince et la finesse est de flirter avec en sachant rester toujours du bon côté. Tellement bien fait qu’on en vient à rêver d’au moins trois albums communs (avec T., Angil et Go Go Charlton) où les limites entre leurs mondes seraient dissoutes, effacées. Mais avec tout ceci il ne faut pas oublier que Matthieu chante aussi, et notamment sur les superbes et personnels ‘cruise control’ et ‘perfect’…. La prochaine étape attendue avec impatience : le passage à de bons gros lives reznoriens !

note : 8

par jean marc, chronique publiée le 21-04-2006

A voir également :

http://www.ilovelaudanum.com

http://www.monopsone.com/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Claire : avis du rédacteur

?>