.:.Chronique.:.

Pochette

Fake, Nathan

Drowning in a sea of love

[Border Community::2006]

Nathan Fake est un jeune homme anglais, qui compose de la musique depuis son adolescence. Il a déjà parcouru l’Europe et ses lives ont marqué les plus curieux. « Drowning in a sea of love » est une pièce hybride, d’une musique cérébrale mais accessible. Nathan Fake est l’un de ces petits génies (On pense à Khonnor ou Julian Fane) qui ont ingurgité des collections et des collections de disques durant leur courte vie, et qui ont le talent de recracher tout ça coloré de leur personnalité. Nathan utilise l’électronique pour retranscrire son intérieur. Sa musique s’inspire autant de la techno que de l’electronica, la synth pop, la pop plus généraliste sans pour autant manquer de tempérament. Il accumule sur cet album les ambiances magnifiques pures, comme M83 le fait si bien. Les couches se superposent ; la maîtrise et l’amour des mélodies planantes fait le reste. On a pas entendu cela depuis le premier album des Français de M83. « Drowning in a sea of love » est un disque magnifique, qui après seulement quelques écoutes, se révèle être une pièce majeure de notre discothèque 2006.

note : 9

par dorian, chronique publiée le 14-04-2006

A voir également :

http://www.nathanfake.co.uk

?>