.:.Chronique.:.

Pochette

Sebastien Tellier

Sessions

[Recordmakers::2006]

Le barbu chevelu le plus fou de la scène française est de retour. Après deux très bons albums, le songwriter français à qui on doit la fabuleuse ritournelle, est de retour avec un disque intime, sorte de best of de ses albums joué au piano (guitare). « Bye Bye », « La Ritournelle », « Broadway », « League Chicanos » ou l’excellente « Fantino » sont magnifiquement interpretées. En les jouant de cette façon, seul, Sébastien Tellier nous montre que toutes ses compositions sont de petits chefs-d’œuvre, et que la production apportée sur ses longs formats n’a rien caché. Acoustique, il fait également exploser la beauté de sa voix, et toute l’émotion qu’elle contient. Ce disque beaucoup plus intime et mélancolique que « Politics » est un moyen plaisant de (re)découvrir Sébastien Tellier. Ceux qui n’ont pas aimé son dernier disque pourraient être surpris, et auront sûrement envie de réessayer. « La Dolce Vita » est la chanson parfaite pour ce début de printemps.

note : 9

par dorian, chronique publiée le 04-04-2006

A voir également :

http://www.recordmakers.com

?>