.:.Chronique.:.

Pochette

Wedding Present, The

Take Fountain

[Scopitones/Talitres::2005]

|01 On Ramp|02 Interstate 5 (Extended Version)|03 Always The Quiet One|04 I'm From Further North Than You|05 Mars Sparkles Down On Me|06 Ringway To Seatac|07 Don't Touch That Dial (Pacific Northwest Version)|08 It's For You|09 Larry's|10 Queen Anne|11 Perfect Blue|

Voilà bien une chose qu'on osait à peine espérer. La reformation de The Wedding Present a dû en faire bondir plus d'un. Tous ceux qui avaient suivi fiévreusement le groupe de Leeds depuis ses débuts en 1987 jusqu'à sa dissolution en 1996 ont dû hurler de bonheur. Pour ma part je n'étais pas loin d'être dans un état épileptique lors de l'annonce de l'événement. Bien plus que les grosses cylindrées brit-pop ou noisy-pop, The Wedding Present aura été la bouffée d'oxygène d'une époque un peu terne où les groupes aussi médiocres qu'éphémères se succédaient. Autant The Wedding Present sera resté dans nos mémoires avec des albums impeccables, autant il aura été le groupe qui aura eu l'audace de vouloir sortir un single chaque mois avec à chaque fois un inédit. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de pouvoir se les procurer ils pourront se rattraper avec les Hit Parade 1 & 2 qui en regroupent l'essentiel. Donc oui, alors que David Gedge se prélassait dans Cinerama, sa rupture avec sa compagne d'alors, Sally Murrel, a fini par provoquer la résurrection du cadavre de The Wedding Present, ce qui a ranimé la flamme chez la plupart d'entre nous. C'est, soit dit en passant, quand même l'une des meilleures choses qui soit arrivée l'année dernière.

Alors quoi ? La question que tout le monde s'est posé, c'est bien de savoir si le groupe est aussi bon qu'autrefois ? De quoi se ronger les ongles jusqu'au sang. Take Fountain ne sera pas le chef-d'oeuvre que l'on était en droit d'attendre. Mais sans doute attend-on justement un peu trop de The Wedding Present. La peur d'être déçu. Et pourtant il n'y a pas vraiment de quoi. Take Fountain est un album plutôt enjoué où les morceaux jubilatoires se succèdent naturellement, avec limpidité. Entre les amusements western spaghettis, les envolées lyriques, la pop héroïque ou basique selon les moments, The Wedding Present saura à chaque fois s'en sortir avec un brio étonnant. Dédié à la mémoire de John Peel, qui aura défendu bec et ongles le groupe, celui-ci n'aurait certainement pas renié ce nouvel opus. Disque énergisant, il n'a pas à rougir de ses glorieux prédécesseurs. Bien au contraire il célèbre un groupe qui après une longue pause n'a rien perdu de son mordant. Quoique puissent en penser quelques frileux, The Wedding Present nous démontre une fois de plus qu'il reste l'un des groupes les plus important de ces vingt dernières années. Et ce n'est pas rien.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 27-02-2006

A voir également :

http://www.scopitones.co.uk

http://www.talitres.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Claire : avis du rédacteur
Nicolas : avis du rédacteur

?>