.:.Chronique.:.

Pochette

Mix City

A Funny Style

[Charlie Art/Fairplay::2006]

|01 Sage|02 A Funny Style|03 Cà|04 The Show Must Go On, Simon|05 Freak Jazz|06 A Solid Walk|07 As One|08 Likid|09 Très Loin|10 Trukabulle|

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le jazz depuis quelques années a opéré une véritable révolution. Moins renfermé sur lui même il s'est totalement démocratisé et décloisonné en s'ouvrant des horizons nouveaux en intégrant des sonorités qui, a priori, ne pouvaient se greffer au genre. Il a retrouvé le caractère qu'il n'aurait jamais dû perdre c'est-à-dire une certaine forme populaire entre exigence et accessibilité. De cette nouvelle génération de jazz métissé, le trio Mix City est en train de devenir l'un des plus beaux représentants. Auteur d'un premier album (On Track) en 2003 qui était révélateur d'une ouverture d'esprit au-dessus de la moyenne, le groupe sort un deuxième disque moins abrasif mais plus enjoué. Toujours dans cet esprit de fusion entre l'électro-jazz, le funk, le hip-hop et autres sonorités groovy, Mix City oeuvre avec décontraction et en ne dressant aucune barrière. En ce sens le groupe, qui a trop tendance à utiliser l'orgue Hammond, ne se fixe aucune limite. Il essaye d'aller aussi loin que possible.

C'est sans doute pour cela que les Nantais ne se sont jamais résignés à faire un jazz classique. Comme à son habitude le groupe est suffisament aventureux pour qu'on découvre un disque aux multiples facettes. Disque fiévreux A Funny Style ne s'accorde que de très rares moments de répit (Très Loin) mettant, la plupart du temps, une agréable pression à chacun de ses morceaux. De plus, et on était prévenus d'avance, le tout est dans un esprit "fun". Mix City se fait visiblement plaisir et fait partager son enthousiasme. Cependant et malgré cette débauche d'énergie on ne pourra s'empêcher de penser que l'album précédent était un cran au-dessus. A Funny Style est un peu plus policé, plus propre que son prédécesseur net qui avait un côté plus "sale". Pour autant Mix City passe l'examen sans trop de difficultés grâce à sa richesse sonore et sa maîtrise mélodique. Le groupe de Jean-Patrick Cosset continue sans complexes son petit bonhomme de chemin et on est prêt à en redemander.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 18-02-2006

A voir également :

http://www.mixcity.org

?>