.:.Chronique.:.

Pochette

Tarwater

The Needle Was Traveling

[Morr Music::2005]

C’est en surfant que je me suis rendu compte que le dernier album de Tarwater ne figurait pas dans ces pages. 2006 débute et il n’est pas trop tard pour revenir sur l’un des meilleurs albums de l’année 2005. Tarwater est donc un duo de Berlinois, pas complètements inconnus puisque Ronald Lippok est également actif au sein de To Rococo Rot, dont la collaboration commence en 1995 et qui après avoir sorti quelques six albums (la plupart sur Kitty Yo) nous livre ce « The needle was traveling » sous la houlette de Morr Music.

Tarwater délivre une musique pleine de sonorités électroniques, de synthés, de guitares, de bonnes basses, et de voix s’abstenant volontairement d’user de toute figure de style. Le groupe est bel et bien allemand, on colle ici tout à fait au du style de nos voisins. Evidemment dès les premières écoutes on trouve immédiatement des points communs entre Tarwater et Lali Puna, et on ne trouve pas étonnant non plus de savoir que les deux groupes sont au catalogue du même label.

Les sons se superposent, les beat électros mènent la danse, les basses nous font frémir, le tout dans une atmosphère de calme et de maîtrise totale de ce qui arrive. Des titres parfois excellents flirtant entre post rock instrumental et electronica (cf. « entry ») jalonnent cet album aux sonorités allant même parfois jusqu'à nous rappeler Air. Et quand cette voix complètement neutre entre en scène, ça nous remet les idées en place et nous rappelle que malgré tous ces arrangements complexes et ces sonorités traficotées, Tarwater est un groupe de rock.

C’est donc un album très électro que nous a livré Tarwater l’an dernier. Mais comme beaucoup de ses confrères d’Allemagne ou même simplement du Nord ou de la Belgique, on sent derrière tout ça des restes d’influences des groupes passés, c'est-à-dire une musique avec des bonnes basses et de bons synthés. Ce qui saura démarquer Tarwater et cet album sera simplement ce coté posé, peut être plus simplement ce coté post-rock, qui, allié a un sens de l’harmonie évident fait de cet album une réussite.

note : 7.5

par rentboy, chronique publiée le 12-02-2006

A voir également :

http://www.tarwater.de/

http://www.morrmusic.com/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Noémie : avis du rédacteur
Fabien : avis du rédacteur

?>