.:.Chronique.:.

Pochette

Stunt Rock

This Is Stunt Rock Volume Three

[Cock Rock Disco::2005]

Encore une sortie Cock Rock Disco qui va donner des sueurs froides aux amateurs de musique trop policée. William Flegal est l'un de ces siphonnés du bocal que Jason Forrest affectionne. D'ailleurs son passé dans la formation Meat parle pour lui. Quand on a en face de soi un type qui est capable de boire sa propre urine on peut bien se demander quel genre de musique il peut bien concocter. Quelque chose d'apocalyptique surement. Finalement ce troisième volume des aventures de Stunt Rock n'est pas plus extrême que les efforts de ses co-listiers (Duran Duran Duran, Terminal 11, Vorpal ou Doormouse). On poussera même le vice à penser que ce disque est sûrement l'un des plus raisonnés qu'on ait eu à entendre sur ce label. Entre performance et bande-son décalée, Stunt Rock détourne à son profit toute sorte d'extrait radiophoniques, morceaux plus ou moins légendaires (Flegal ira même jusqu'à sampler le Heart Of Gold de Neil Young) les mélange à ses propres traitements électroniques pour donner une boîte à musique déjantée qui passe allégrement du métal au hip-hop en passant par le folk et le jazz.

Si certains auront l'impression, en écoutant, de vivre un lendemain de cuite douloureux il n'en demeurera pas moins qu'après réflexion on peut très bien reconnaitre à Stunt Rock une inventivité sans bornes. On pourra même théoriser pendant des heures sur la musique de W.Flegal, ce sera sans doute le cadet de ses soucis. Il suffit d'écouter To Clarify, The Only Thing... pour comprendre que Stunt Rock est un projet qui n'a rien de sérieux. En apparence tout du moins. Véritable apologiste du vice (je ne vous dirais pas quel sorte de vice histoire de ne pas choquer les plus prudes d'entre vous) notre homme le fait avec un humour déconcertant. En s'appropriant les vestiges sonores du monde moderne il les remodèle de façon à faire un joli pieds de nez à tout ceux qui ne veulent pas sortir d'un conservatisme bon teint. Ce disque restera comme un high-kick bien placé et dont on ne se remet pas forcémment.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 07-02-2006

A voir également :

http://www.stuntrock.com

http://www.cockrockdisco.com

?>