.:.Chronique.:.

Pochette

Kodi & Pausa

In One Week And New Toys To Play

[Brombron/Korm Plastics/Metamkine::2005]

|01 Laatbloeier|02 Boswachter|03 Knutselvriend|04 Chicks On Trees|05 Flashy Toilet|06 De Zwarte Zwaan|07 Moment Ultime|08 Pausapowop|09 Krekelvent|10 Leef Je Leven|

Brombron est une série de disques-concepts comme peut l'être celle dénommée Mort Aux Vaches chez Staalplaat. Et ça tombe bien puisque, les Brombron, c'est Frans de Waard qui a initié cette série il y a quelques années avec le concours d'Extrapool. Comme à son habitude de Waard recrute pour ce projet tout ce qu'il y a de plus atypique, des bricolos du son et expérimentateurs de tous poils. Le but ici étant de faire aboutir un projet entre deux personnes qui n'aurait jamais pu se réaliser si ce n'est dans le cadre de Brombron. on leur met à disposition un lieu (Extrapool, en l'occurence, qui se situe à Nijmegen en Hollande) ainsi que tout le matériel pour qu'ils puissent mener à bien tout ce qui peut leur passer par la tête. Pour ce septième volume ce sont Natalie Bruys aka Kodi et Lukas Simonis aka Pausa qui s'y collent. Résidente de Berlin, la Hollandaise Kodi est avant tout une artiste qui s'est distinguée dans les arts visuels tout en développant ses propres créations de musique électronique. Lukas Simonis a un parcours plus sinueux. Issu du Jazzbunker de Rotterdam, Simonis s'est longtemps épanoui dans l'improvisation. Musicien dans de multiples groupes il fut aussi journaliste pour plusieurs magazines underground sans compter ses talents d'organisateur d'évènements culturels.

Si on retrace ici le chemin parcouru par nos deux protagonistes ce n'est pas hasardeux. In One Week... est un condensé de ce qui a pu faire leur quotidien par le passé. Entre la musique électronique de Kodi qui fait largement penser à la bande-son pour une installation vidéo et les improvisations et les influences post-industrielles de Pausa on arrive à un album qui apparaît comme un laboratoire sonore. Le duo parvient, sans rien inventer, à générer une musique qui se voudrait comme le reflet des grandes cités urbaines. L'usage du sample et des collages sonores y sont sans doute pour beaucoup. Si les compositions de Kodi & Pausa sont souvent d'un modernisme grisonnant il arrive qu'un fond d'humanité chaleureuse resurgisse de temps à autre. On ne reste pas figé dans des figures musicales trop scolaires. Avec un non rythme assumé les deux comparses se renouvellent à chaque morceau et offrent de multiples pistes. Et heureusement d'ailleurs sinon on serait vite tombé dans la monotonie. Kodi & Pausa évite ce piège sans trop de problêmes, signant un disque d'un digne intérêt.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 31-01-2006

A voir également :

http://www.kormplastics.nl

?>