.:.Chronique.:.

Pochette

Chap, The

Ham

[Lo Recordings::2005]

|01 Baby I'm Hurt'n|02 Woop Woop|03 Now Woel|04 Long Distance Lovin'|05 Woop|06 Auto Where|07 The Premier At Last|08 Arizona|09 Arts Centre|10 I Am Oozing Emotion|11 Younger People|12 Clissold Park|13 Emerson Lake And Palmer|

L'année qui vient de s'écouler aura été comme les précédentes. On y aura encensé beaucoup d'artistes dont certains ne le méritent certainement pas ou avec un peu d'exagération. Je ne citerai personne pour ne pas raviver les susceptibilités de ceux qui, avec le courage de l'anonyme, viennent vous affubler de tous les quolibets si vous avez l'audace de dire un mot de travers. D'un autre côté il arrive que des groupes auraient mérité un peu plus d'attention. En cela il est aisé de penser à The Chap. Ham, deuxième album après la perle The Horse, ne laisse pourtant que peu de place au doute. Voilà un groupe dont les influences ne sont pas aussi criantes que la plupart de ses contemporains. Le combo brouille les pistes habilement avec un électro-rock qui est à mi-chemin entre l'adolescence et l'âge adulte. Ainsi si The Chap sait parfaitement distiller une pop bubble-gum ils peuvent tout aussi bien prendre des postures musicales tout à fait sérieuses avec une maîtrise qui pourrait faire palir d'envie bien de leurs concurrents du moment.

C'est pour l'instant un parcours sans faute que nous offre le groupe. Un parcours qui frise l'excellence tant cette formation a su mettre en application toute une foule d'influences (new wave, électronica, indie-rock, disco-pop, post-punk...) au service d'un seul projet. De ce fait The Chap est un peu hors catégorie, ne pouvant s'acoquiner avec personne sinon avec d'autres inclassables. Mais à quoi bon ? Le quatuor n'a pas besoin d'étiquette pour exister et pour créer des disques qui échappent à la morosité ambiante. Véritable bouffée d'oxygène, Ham est comme son prédécesseur c'est-à-dire un disque qui ne rentre dans aucun moule et qui fait fi du mouvement général que semble avoir pris la scène rock ces trois dernières années. The Chap n'est peut-être pas unique en son genre mais on ne pourra pas reprocher à ce groupe de faire un vulgaire copier/coller du post-punk. The Chap est d'un niveau au-dessus.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 30-01-2006

A voir également :

http://www.thechap.org

http://www.lorecordings.com

?>