.:.Chronique.:.

Pochette

Modeselektor

Hello Mom

[Bpitch control::2005]

|01 Dancing box feat TTC|02 Die club Nr|03 Tetris pack|04 The Rapanthem|05 Kill Bill Vol 4|06 Ziq Zaq|07 Vote or die|08 Earth - the ups edit|09 Fake emotion feat St Hillaire|10 In loving memory|11 Hasir|12 Silikon Valley|13 Love you|

Imaginez que le mur de Berlin n’ait pas été détruit, imaginez alors tout ce que l’on raterait. Ou, si vous avez du mal, pourquoi ne pas penser à l’immense vague electro-break beat allemande qui nous submerge, et c’est fort heureux, depuis quelques temps ; imaginez que, malgré leur rencontre (plus tardive que la chute, certe), Gernot Bronsert et Sebastian Szary soient restés cloitrés dans l’est, imaginez que Modeselektor soit resté hanter les caves de la RDA… Effectivement, on en raterait des choses.

Hello Mom a été longtemps attendu, non seulement il sort sur un label très en vue (Bpitch control) dont les sorties sont en general saluées, mais l’Ep qui a précédé l’album, ainsi que quelques lives réussis, ont eu largement l’occasion et le temps de faire monter le buzz.

Le voilà donc, médiatisé au point que l’on créerait presque un genre rien que pour eux, au point que l’on crie déjà au génie, mais, qu’en est-il réellement? Eh bien il en est un album fort réussi. Comme toujours les productions sont hallucinantes de limpidité, les plages se succèdent, s’écoulent en douceur, de cette electro si évidente qu’on penserait presque pouvoir l’inventer. « Ziq Zaq » est un hymne, « rapanthem », samplant un Ol’Dirty Bastard discret, est une réussite incontestable, « Dancing box (feat TTC) » qui ouvre cet album, enfonce une porte que ddamage avait pourtant déjà ouverte, en son temps, avec « trop singe (feat TTC) » ; mais la maîtrise est là, à n’en point douter

Cependant, la faute peut-être à l’intense réussite que sont certains titres, d’autres paraissent un peu faibles, sans pour autant « casser le rythme » ( « Kill bill vol 4 » ou « Love you » ), il n’en demeure pas moins qu’ils n’ont pas leur place sur un album « d’anthologie », fussent-ils magnifiquement produits. Voilà qui est dit, mais qui ne doit briser la confiance qu’ont placée en eux (comme en phon.O ou ddamage) les amateurs de rythmiques torturées et mélodiques, car Modeselektor reste une pièce du puzzle, et une majeure, à l’heure qu’il est.

note : 8

par Remi DW, chronique publiée le 29-01-2006

A voir également :

http://www.modeselektor.com/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jack : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur

?>