.:.Chronique.:.

Pochette

Trümmel, Odran

Down Louishill

[Another Record::2005]

|01 Swimming over the dam|02 My brand new disguise|03 Spooks with leather boots|04 Mister cockroach|05 Every nook and cranny|06 Sitting on a powderkeg|07 The weight of your shade|08 Shinkansen|09 4 in the morning|10 The intruder|11 Jokes and anecdotes|12 Astronauts|13 Salty lakes|

Le parcours d’Odran Trümmel est un véritable jeu de piste. Jeu de piste géographique, puisque né aux Pays-Bas, et vivant aujourd’hui en France, c’est sur la scène des bars écossais qu’il a fait ses premières armes. Jeu de piste musical aussi puisqu’en parfait homme-orchestre, il a pu affûter son (ses) style(s) dans des formations pop, jazz, punk, ou electro…

Peut-être pour éviter la schizophrénie, Odran trouve malgré tout le temps de composer ses propres morceaux. C’est le résultat de ce travail plus personnel qui nous est livré au fil de ses 13 titres qui composent ce premier album. Personnel, c’est bien le mot, puisque sur Down Louishill, dont il a bien évidemment écrit et composé tous les morceaux, il se charge de tous les instruments (excepté la partie de saxophone sur “Shinkansen”, qu’il délègue à Andy, d’Epsilon Sigma Club). Comparé à Adam Green, il nous propose des chansons entre pop et folk, mêlant avec adresse légèreté et mélancolie ; des mélodies à la fois riches et simples ; des rythmiques évidentes et complexes ; des arrangements fourmillants et inventifs (ah oui, le prodige s’est également occupé des arrangements de son album)… Odran Trümmel nous livre tout ça à la fois, et bien plus, sur ce disque qui se montre rapidement très addictif. Et il est des addictions dont on n’a pas du tout envie de se sortir.

note : 8

par Claire, chronique publiée le 28-01-2006

p.s. : Vous pouvez retrouver Odran Trümmel au côté de groupes comme Half Asleep, T., ou Dirge sur la compilation Another Record.

A voir également :

http://www.another-record.com/

?>