.:.Chronique.:.

Pochette

Mui

Inside A Moving Machine

[Keplar/Nocturne::2005]

|01 Singapore|02 Les Enfants Sourient|03 Transizione Salentina|04 39°|05 Phonemeout|06 Before Closing|07 In Me-moria|08 Sassi|09 Sin Parar De Jugar|

Ce n'est que très rarement qu'on a des nouvelles de l'Italie. Faut-il croire que la production musicale transalpine est aussi intéressante que les disques de Zucchero? Un groupe comme Mui tendrait à prouver le contraire. Inside A Moving Machine est leur deuxième album qui est toujours dans la veine post-rock avec des incursions dans le jazz. Rien d'étonnant en même temps. Il existe en Italie un véritable amour pour ce genre sous toutes ses formes et dont l'une des plus belles vitrines reste encore à ce jour des formations comme l'Italian Instabile Orchestra. Il apparaît ainsi évident que Fabrizio Tropeano et Stefano D'Incecco se sont nourris de ce musiques noctambules. On ne s'en plaindra pas trop. Bien au contraire, les deux hommes arrivent bien à créer une osmose entre la prédominance post-rockeuse, une électronica racée et les séquences jazz. Pourtant rien de trop neuf sous le soleil. On a juste l'impression que Mui arrive un peu après la bataille, au moment où tout a déjà été dit ou fait, là où les Tortoise et consorts avaient été les rois d'un âge d'or pour un genre qui a encore, aujourd'hui, du mal à achever sa mutation.

Ceci étant, le second disque de Mui est loin d'être ridicule. Il offre même des instants de bonheur indéniables. Inside A Moving Machine possède certainement quelques clichés dus au genre mais il s'en sort globalement en évitant de tomber dans l'exercice scolaire. Il sera donc assez difficile de prendre les deux Italiens en défaut. Le duo a fait en sorte d'atteindre un certain niveau d'exigence qui permet à cet album de s'en sortir haut la main. Finalement, sur ce disque, il n'y aura pas grand-chose à redire si ce n'est qu'il n'étonne pas spécialement mais qu'il est rempli de compensations non négligeables. Pour l'instant on s'en contentera et on pourra noter le nom de Mui sur nos tablettes. Des fois que...

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 23-01-2006

A voir également :

http://www.keplar.de

?>