.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Small Melodies

[Spekk/Mochi Mochi::2005]

|01 My Electric Ladyland - Ultra Milkmaids|02 For A Pulse Or Two - Sogar|03 Sunnyside Suns & Sounds - Tomoyoshi Date|04 For Nicholas - Taylor Deupree|05 The Latter - Hervé Boghossian|06 Film - Aen|07 Village - Naph|08 Star Skid - Tape|09 Thirsty Boots - Oren Ambarchi|10 Beautiful Losers - Fenton|11 Finale - RdL|12 Inside/Outside - Anderegg|13 Between - Mondii|14 Small Melody (Für Richard) - Stephan Mathieu|

L'exercice est, on le sait, devenu incontournable. Il existe sans doute mille et une raisons pour qu'un label, aussi estimable qu'il soit, se mette à réaliser une compilation. Cette structure étant trop jeune et ayant un catalogue pour le moins réduit ce disque ne saurait être sa représentation. Nao Sugimoto aka Mondii (et aussi membre de RdL) a demandé à plusieurs artistes qu'il considère, à juste titre, comme proche de la ligne de Spekk, d'interpréter musicalement et ce de manière personnelle le terme "Small Melodies". Même si l'idée n'est pas d'une originalité folle cette compilation permet d'avoir un léger panorama de ce qui peut se faire de mieux en termes de musique électronique minimale. Bien sur on retrouvera quelques-uns des sociétaires de Spekk comme Taylor Deupree ou Stephan Matthieu (même si ces derniers sont assez volatils en terme de productions discographiques) mais des pointures incontournables comme Hervé Boghossian (Raster Noton, List), Ultra Milkmaids, Oren Ambarchi ou Sogar. Sugimoto met évidemment la main à la pâte avec Mondii et RdL mais il nous permet de découvrir (ou redécouvrir) des artistes plus confidentiels (Fenton, Anderegg, Aen, Tape...).

Chacun ici aura su mener à bien la tâche à laquelle ils étaient assignés. Des petites mélodies, fragiles, incarnation parfaite du minimalisme électronique, du rêve à tous les étages. Ici prédomine une certaine idée de la lenteur et des ambiances cristallines. On se remet à comprendre ce qu'est une musique d'une pureté polaire. En un peu plus d'une heure on se rend compte que ce disque est un véritable manifeste pour une musique qui ne concerne encore aujourd'hui qu'un public averti. Le problème, si jamais cela en est un, est que cette musique ne s'adressera jamais à un autre type d'audience. Si particulière dans son aspect elle appelle à une sensibilité qui ne peut que ravir les fans de musique ambient. Small Melodies cependant loin d'être monolithique et reste un raffinement sonore qui peut très largement servir d'introduction à un genre dont la quête est la recherche du beau et des sonorités parfaites.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 21-01-2006

A voir également :

http://www.spekk.net

?>