.:.Chronique.:.

Pochette

Hangedup

Clatter For Control

[Constellation::2005]

|01 Klang Klang|02 Alarm|03 A different Kind Of Function|04 Kick-Back-Hub|05 Eksplozije|06 Go Let's Go|07 Derailleur|08 Fuck This Place|09 How We Keep Time|10 Junk The Clatter|

Eric Craven et Geneviève Heisteck est un duo atypique. Qui aurait cru qu'une formation qui utiliserait uniquement une batterie et un violon serait capable de produire une musique aussi intense? Peu, sans doute, auraient parié leur chemise mais il aura été de bon ton de leur laisser une chance. Et cette chance Hangedup aura su la saisir. Tout d'abord en signant sur le label des détraqués de Constellation et en imposant magistralement un univers sonore qui était loin d'être évident de prime abord. Clatter For Control est donc un troisième album, après un premier disque éponyme et Kicker In Town, qui parait sous le signe de l'audace. Une troisième livraison qui apparaît nettement plus énervée que ses prédécesseurs. En guise d'introduction Klang Klang donne tout le suite le ton. De larges envolées lyriques toujours sur le mode de la tension permanente est un peu le leitmotiv de ce disque qui, comme toute parution de la Constellation, est un quitte ou double insoutenable. Soit vous accrochez dès les premières notes, soit vous éprouvez une répulsion incôntrolable. C'est sans doute pour cela que Hangedup ne fera jamais l'unanimité entre ceux qui crieront au génie et ceux joueront les indifférents en prétextant une arnaque fumeuse.

Et pourtant Hangedup s'est fait violence cette fois-ci. Dans tous les sens du terme. Clatter For Control est bien un album intransigeant mais il est certainement moins terre à terre et post-rockeux que ses prédécesseurs. Bien sûr Hangedup est toujours dans cette influence mais le duo prend de la hauteur avec des ambiances plus aériennes mais tout aussi explosives. Les Canadiens gagnent ainsi en hargne et en virtuosité. Si l'album offre de quoi reprendre son souffle par moments, c'est bien cette dualité entre les ambiances pesantes et les instants de légèreté qui retiennent l'attention. C'est comme si on avançait sur un terrain miné. Mais, en même temps, on a l'impression que Hangedup est en train de donner le meilleur de lui-même. Ce serait idiot de passer à côté.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 12-01-2006

A voir également :

http://www.cstrecords.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur

?>