.:.Chronique.:.

Pochette

Phon.O

Burn Down the Town

[Shitkatapult::2005]

|01 Verbung nie die 6|02 Ridin' Dirty|03 Kyoto Station 6 PM|04 313 Dumpsta Station|05 Trick or Treat|06 Aufschwung OST|07 Melodia per un passerino|08 Born Both of Us|09 Busted in a D|10 En duo avec George W.|11 Bluehende Landschaften|12 Warten auf die 6|

On pensait déjà depuis quelques temps que la brèche de la techno minimaliste s’était refermée, enkystant alors ce genre dans d’éternelles loops soporifiques aussi rythmées qu’un dimanche pluvieux. Aussi, cela faisait déjà bien longtemps que le hardcore clubbing revendiquait haut et fort l’exclusivité du "broken beat dancefloor". Mais Carsten Aermes aka Phon.o, lui, a tout compris, puisqu’il a réussi, avec Burn Down The Town, à marier habillement le minimalisme electro-tech à des rythmiques booty-bass, s’émancipant ainsi des deux genres susmentionnés pour le plus grand plaisir de ceux qui ne dansent pas en boîte (ou alors ils sont très courageux), mais dans leur chambre.

Alors certes, la démarche ne s’illustre pas, en ce jour, par une originalité débordante (Modeselektor et ddamage étaient là avant lui) mais la maîtrise mélodique, et l’harmonie entropique qu’il impose à ce genre "nouveau" ont de quoi surprendre. Les productions sont parfaitement maîtrisées et les transitions, comme les quelques samples vocaux, arrivent toujours au bon moment. Si, à l’instar de ddamage, les premières écoutes peuvent sembler déroutantes, c’est derrière l’absence de linéarité, et le chaos électronique qu’il faudra chercher les tubes inusables que sont « Kyoto station 6 PM » et « Trick or Treat ».

Pour un artiste qui, bien qu'il n’en soit pas à ses premiers morceaux, sort ici son premier album, force est de constater qu’il a mis peu de temps à se faire une place de choix, et il y a de fortes raisons de penser que c’est sur lui et les quelques autres cités ci-dessus, qu’on devra compter pour faire bouger nos têtes, ou rythmer les soirées underground.

note : 9

par Remi DW, chronique publiée le 05-01-2006

A voir également :

http://www.shitkatapult.de

?>