.:.Chronique.:.

Pochette

Vessel

Resist

[Expanding Records::2005]

|01 Resist|02 Turn|03 State|04 Grisoni|05 Ran|06 Dry|07 My Defender|08 Crowd Control|09 Parent|10 Shade|11 Gripper|12 Marker|13 Kerna|

Ceux qui avaient pu apprécier le premier album de Gavin Toomey aka Vessel, le bien nommé Dreaming In Pairs, pourront se lécher les babines avec ce nouvel opus. Trois ans d’attente et deux malheureux e.p. ont été suffisant pour nous rendre à l’évidence : la musique de Vessel est précieusement belle. Ni plus, ni moins. Celle-ci est de tous les raffinements, gracieuse à souhait et qui est un appel à la mollesse. Alors on se demande bien pourquoi cet album s’appelle Resist. Mais résister à quoi, au fait ? Alors que tout est fait ici pour que l’on se relâche le plus possible. Peut-être que les ambiances créées par G.Toomey sont comme une sorte de cocon protecteur, une bulle incassable qui permet de s’isoler d’un monde dominé par le stress où le chacun pour soi est en train de devenir roi. G.Toomey est sans doute un humaniste et sûrement un utopiste. Quel mal à cela ? Aucun, évidemment. C’est même sans doute quelque chose de nécessaire par les temps qui courent.

On évitera également les jugements hâtifs. On se dispensera ainsi de croire que les morceaux de Vessel sont principalement fait pour des bobos névrosés, branchouillards overdosés d’excès nocturnes. Bien au contraire, notre homme s’efforce de modeler des formes électroniques mélodiques et moelleuses qui soient accessibles au plus grand nombre. G.Toomey échappe à tout cloisonnements et se débarrasse de tout ce qui pourrait rendre sa musique autiste. On peut alors avancer les yeux fermés, sans risques. Les terrains sont bien balisés et la sécurité est optimum. Dans le registre de l’électronica empli de spleen, mêlé à une certaine forme de sérénité, Vessel se pose comme l’un de ses meilleurs esthète. Le disque est donc d’une grande classe, une rêverie apaisante qui, à défaut d’être des plus originale, se déguste sans qu’on y ait grand chose à redire.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 04-12-2005

A voir également :

http://www.expandingrecords.com

?>