.:.Chronique.:.

Pochette

Royal City

Little Heart's Ease

[Three Gut Records/Rough Trade::2004]

|01 Bring My Father A Gift|02 Jerusalem|03 She Will Come|04 Count The Days|05 Can't You|06 Cabbage Rolls|07 My Body Is Numbered|08 0 Beauty|09 Ain't That The Way|10 That My Head Were A Spring Of Water|11 Enemy|12 Take Me Down To Yonder River|

Il y a des albums qui passent complètement inaperçus sans qu’on sache vraiment pourquoi. D’autre, par contre, ont eu des retours de presse mais c’était comme si on n’en avait pas parlé. Pour le troisième album des Canadiens de Royal City cela a l’air d’être le cas. Enfin de ce disque il en aura surtout été question dans les pays anglo-saxons. Par ici c’est tout juste si on a annoncé sa sortie. Alors vous pensez bien, une chronique…Il faut dire aussi que Royal City n’est pas non plus le plus extraordinaire des groupes. Formation de seconde division, elle ne brille pas par son intelligence d’écriture ni même dans son jeu. Royal City est juste d’un classicisme qui permet tout juste de remplir le minimum syndical. Ce Little Heart’s Ease n’est pourtant pas désagréable, il est tout juste banal et son country-folk pour le moins scolaire. Heureusement que certains morceaux sont un peu au-dessus de la moyenne ce qui nous évite de bailler trop rapidement. Dans le genre on avait entendu nettement mieux mais aussi franchement pire. Alors ne jetons pas trop vite la pierre à Royal City qui se situe simplement dans la moyenne mais sans jamais convaincre totalement. Entre ennui profond et sursaut d’orgueil, Royal City a bien du mal à se hisser au-dessus du niveau de médiocrité qui peut être le sien. S'il a existé une quelconque indulgence pour les albums précédents, on ne pourra plus guère leur trouver d'excuses aujourd’hui.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 01-12-2005

A voir également :

http://www.threegutrecords.com

?>