.:.Chronique.:.

Pochette

Möbius, Guido

Dishoek

[Dekorder/Metamkine/Mange Disque::2005]

|01 Klisten|02 Twark|03 Sweet Raphael|04 Me Go Place|05 Sink|06 Nasi|07 Zwölf|08 Schleswig|09 Kurbel|

Attention, ce Möbius-là n’a rien à voir avec le dessinateur du même nom, auteur de l'Incal, que tout le monde connaît ou presque. D’autant plus que celui-ci est plutôt allemand et vient de publier son deuxième album sur l’alléchant label Dekorder. Klisten, son premier disque, paru sur Klangkrieg, avait déjà été remarqué pour ses qualités. En tout état de cause Dishoek ne sembler démériter le moins du monde par rapport à son prédécesseur. Et pour rester au niveau, Guido Möbius ne s’est trop privé en invitant nombre de musiciens, dont FS Blumm (ici et ), pour, au final, accoucher d’un disque assez hétéroclite qui aura cette capacité de ne jamais se laisser emprisonner par un académisme qui aurait été fort mal venu. Au contraire G.Möbius et ses amis font preuve d’ouverture et d’une liberté rafraîchissante. L’Allemand essaye de ne pas rester figé dans un style particulier s’empêchant ainsi de tomber dans une routine assassine.

C’est sans doute pour cela qu’on décèle dans Dishoek nombre d’influences et des formes musicales diverses. Entre un Krautrock inspiré, une électronica torturée, une pop bancale ou un post-rock éclairé, une musique nouvelle toute droit tirée de son âge d’or, Guido Möbius a décidé plutôt de ne pas choisir et de réunir tous ses centres d’intérêts sur le même disque. La pari était risqué mais valait certainement le coup d’être tenté. C’est alors qu’on découvre un Guido Möbius en verve, qui aura eu cette intelligence de pouvoir créer une osmose et une sensibilité mélodique qui allie exigence artistique et beauté lumineuse. Dommage que le disque soit si court (34 minutes) mais sans doute que Möbius va ici à l’essentiel sans chercher à alourdir son propos. On reste malgré tout sur sa faim et on ne peut s’empêcher de presser à nouveau la touche play, histoire de se dire qu’on a rien loupé de toutes les subtilités que ce disque offre.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 25-11-2005

A voir également :

http://www.dekorder.com

?>