.:.Chronique.:.

Pochette

Kurzmann, Cristof

The Air Between

[Charhizma / Metamkine::2003]

La guerre en Irak a fait couler beaucoup d’encre et continue encore aujourd’hui. Dire que l’intervention américaine, telle qu’elle a été opérée, a été perçue par de nombreux artistes comme quelque chose de totalement abjecte est un euphémisme. C.Kurzmann fait parti de ces artistes qui ont dénoncé les pratiques de l’administration Bush. Patron du label Charhizma, C.Kurzmann possède un C.V. long comme un rouleau de p.q. Il sera donc inutile de faire la liste, déjà parce que je suis un gros fainéant et puis parce que ce serait pénible à lire, de tous les projets auxquels il a participé. Néanmoins on peut retenir son appartenance à Orchester 33 1/3, ses collaborations avec C.Fennesz, J.O’Rourke, T.Cora, Z.Parkins, The Ex ou encore R.Rimbaud (Scanner).

C.Kurzmann a composé ici, pour ce disque, une pièce électronique unique avoisinant les 47 minutes. Ce qui aurait pu se révéler complètement pénible et par trop conceptuel demeure, au bout du compte, parfaitement digeste. C.Kurzmann utilise un son lourd fortement axés sur les basses et offre un développement d’une intensité tout à fait prenante. L’atmosphère inquiétante du disque sait laisser l’auditeur sur le qui-vive et qui rappelle d’ailleurs que la guerre à toujours ce côté oppressant mêlé de peurs inavouées et de violences qui peuvent être tout aussi froides qu’inouïe. Bref ce disque apparaît comme un plaidoyer contre la guerre, contre cette guerre, dont on a essayé de nous faire croire qu’elle était bonne à mener. En tout cas C.Kurzmann n’a pas été dupe.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 27-09-2003

A voir également :

http://www.charhizma.com

?>