.:.Chronique.:.

Pochette

dont look back

brighter

[Noise Digger::2005]

Liability suit et croit en dont look back depuis leur premier album autoproduit au titre génial (drunk in your arms) enregistré et autoproduit en 2002. Depuis, nous n’avions écouté que des démos des Drômois. Elles étaient bonnes et donnaient l’eau à la bouche. Les musiciens de dlb, qui refusent l’appellation de post-rockers ont donc enregistré leur deuxième album cette année. Brighter est un mélange de genres puissant, qui passe des envolées de Mogwai aux bruits de Sonic Youth sous influence métal (« Farewell on the bright side »). Quelques sons électroniques froids font aussi leur apparition et rendent la musique de dont look back encore plus jouissive. L’univers des cinq garçons est accessible et pointu, rageur et doux, clair et saturé. Les compositions sont sorties des longs formats auxquels le groupe nous avait un peu habitués. Le chant fait aussi son apparition (« Six feet under the ground ») : dlb a évolué et ne cesse de changer. Au fil des répétitions, des concerts, le groupe se forge une identité de plus en plus personnelle et devient de plus en plus touchante. La puissance est belle, et la rage n’est pas gratuite : dont look back avance à grands pas et devient l’un des plus originaux des groupes français.

note : 8

par dorian, chronique publiée le 18-10-2005

A voir également :

http://www.noisedigger.com

http://www.dontlookbackmusic.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Noémie : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
Claire : avis du rédacteur

?>