.:.Chronique.:.

Pochette

CocoRosie

Noah's Ark

[Touch & Go Records::2005]

|01 K-Hole |02 Beautiful Boyz|03 South 2nd |04 Bear Hides and Buffalo |05 Tekno Love Song |06 The Sea Is Calm |07 Noah's Ark |08 Milk |09 Armageddon |10 Brazilian Sun |11 Bisounours |12 Honey or Tar |

Avec sa Maison de Mon Rêve sorti en France l’année passée, CocoRosie avait triomphé. Triomphé grâce à cette pop étonnamment gracieuse, alors même qu’enregistrée dans une chambre de bonne à Paris avec pour artifices des bruits de jouets électroniques et de notre environnement. Les deux sœurs Casady avaient prouvé qu’on peut faire de la très bonne musique avec peu. Forcément, on attend un second album de même facture. Noah’s Ark est le digne successeur du premier opus. Digne successeur, parce que les artifices sont les mêmes. Digne successeur, parce que les mélodies sont étrangement semblables. Et là, il faudrait dire « différent », parce que ceci ou cela. Mais non. Noah’s Ark est dans la même lignée que La Maison de Mon Rêve. Ce qui change, c’est que CocoRosie utilise le piano. Et que Devendra Banhart fait une apparition ; rien d’étonnant à cela. Maigre changement donc. Le charme de La Maison de Mon Rêve était absolu, parce que cet album prenait le contre-pied de tout ce qu’on pouvait entendre, il était différent, exotique. Cette fois-ci, le charme opère encore — dans une moindre mesure — seulement grâce à cette singulière beauté, ces voix de poupées torturées, cette harpe magnifique, cette tendre naïveté.

Néanmoins, il y a dans ce second album quelque chose de frustrant, comme si on avait attendu de nouveaux éléments, de nouvelles expérimentations, qui finalement ne sont pas là. C’est certain que le premier opus était tellement incongru, qu’on pouvait penser que CocoRosie avait la trempe nécessaire pour nous surprendre encore. Le fait est que cette sweet pop est le style de CocoRosie. Il n’y a aucun doute que ceux qui ont aimé le premier devraient aimer Noah’s Ark, les autres passeront encore leur chemin. Envoûtant encore donc mais un peu décevant puisque pas de réel changement et que commencer une aventure par de l’exotisme est un pari risqué de par notre nature d’en attendre toujours plus.

note : 7

par Vivien, chronique publiée le 29-09-2005

A voir également :

http://www.tgrec.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

dorian : avis du rédacteur
popop : avis du rédacteur
Jack : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
yves : avis du rédacteur

?>