.:.Chronique.:.

Pochette

Bunyan, Vashti

Lookaftering

[Fat Cat::2005]

Vashti Bunyan est une star de l’underground. La « Bob Dylan » au féminin a déjà collaboré avec les plus grands, les Rolling Stones lui ont écrit une chanson, et c’est maintenant Max Richer qui lui produit ce nouvel album chez Fat Cat (+ collaborations de Devendra Banhart, Joanna Newsom...). « Lookaftering » est une collection de douces chansons d’un autre temps, qui sont là et qui peuvent vous bercer pendant de longues nuits solitaires. Des harpes s’enchevêtrent aux banjos, aux guitares, aux notes discrètes de piano et aux cordes bien arrangées. Tout est d’une douceur a peine envisageable, les chansons de Vashti Bunyan sont même d’une beauté rare, d’une beauté qui émeut directement, qui touche en plein cœur. Son chant oscille entre lyrisme et folk moderne. On a l’impression de revenir à l’essence même de la musique, et d’écouter l’une des mères de Cocorosie et Joanna Newsom. 35 ans après son premier disque, cette femme basée à Glasgow a depuis longtemps été touchée par la grâce, et c’est avec pas mal de regret que je la découvre seulement cette année. Fat Cat, qui a réussi à attraper ces chansons au vol, peuvent être heureux, ils viennent de signer l’un des plus beaux albums de l’année. Sans jamais être dans l’emphase et le surfait, Vashti pose sa délicieuse voix le plus simplement possible sur des mélodies pas trop accrocheuses, qui ont juste ce qu’il faut pour maîtriser l’auditeur d’un bout à l’autre. Tout simplement envoûtant.

note : 9

par dorian, chronique publiée le 22-11-2005

A voir également :

http://www.fat-cat.co.uk

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jack : avis du rédacteur

?>